Maïlys 29 ans de Paris – le GR20 entre amies – Août 2020

Maïlys nous raconte son expérience du GR20 en Corse, réalisé en août 2020 en 12 jours, de Calenzana au Nord jusqu’à Conca au Sud.

Bonjour Maïlys, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Hello, avec plaisir ! Je suis une jeune parisienne (mais originaire d’Ardèche) de 29 ans travaillant en Marketing dans le secteur des cosmétiques/luxe et qui est passionnée de sport depuis toute petite (dont 13 ans de basketball). Je pratique aujourd’hui essentiellement la course à pied mais à Paris c’est sans dénivelé !

arrivee du gr20 a conca
Arrivée du GR20 à Conca

Déjà expérimentée en randonnée ?

Et bien non, pour ma première randonnée, je me suis lancée sur le GR20. Il faut savoir que je n’avais jamais pratiqué ce sport ni même déjà bivouaqué mais j’ai compté sur mon côté sportif (dont marathon) et mon mental d’acier et ça a payé. Je suis vraiment sortie de ma zone de confort et j’ai vécu l’une des expériences les plus incroyables de ma vie.

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées ?

Par conséquent (cf réponse au-dessus), pas de randonnée à conseiller mais maintenant que j’y ai gouté, j’ai hâte de revivre une expérience de ce genre. Pour l’année prochaine ce sera une partie du GR10 ou le Tour du Mont-Blanc.

Quid de ton GR20 : à quelle période, quel itinéraire ?

J’ai effectué le GR20 du Nord au Sud en partant le 1er Août 2020. Avec l’une de mes meilleures amies, nous avons mis 12 jours pour franchir les 16 étages du parcours.

Maïlys au départ du GR20 à Calenzana
Maïlys au départ du GR20 à Calenzana

Nous avions emporté notre propre tente mais nous comptions sur les refuges pour tout ce qui était nourriture. Ça a très bien fonctionné comme ça.

Quel était le contexte de vouloir réaliser le GR20 ? Une préparation spécifique ?

Cet été, j’avais prévu d’aller voir une partie de ma famille qui vit aux Etats-Unis mais avec le contexte sanitaire actuel (COVID) cela n’a pas été possible.

Début Juillet, j’ai dîné avec mon amie Marine qui m’a demandé ce que je faisais cet été pour mes vacances. Je lui ai expliqué que du coup je n’avais rien de prévu. Elle me répond qu’elle non plus mais qu’elle aimerait faire le GR20 mais pas toute seule. Et à ce moment-là, l’aventure était lancée.

GR20 pour Maïlys
Maïlys – GR20

Nous n’avons clairement pas fait de préparation mais nous comptions sur notre côté sportif et notre goût de l’aventure. La seule chose que nous avons fait, c’est marcher le plus possible avec nos nouvelles chaussures de randonnée pour essayer de les faire avant le départ parce que oui…

Nous avons par conséquent du acheter tout notre matériel deux semaines avant… Personnellement, je n’avais rien, même pas un duvet… Et malgré une préparation seulement 2-3 semaines avant, tout s’est super bien passé (pas d’oubli de matériel ni même de petits bobos).

Quel équipement avais-tu emporté ?

J’ai pris le strict minimum, vraiment ! Un sac de 50+10L, un bivouac deux places, une paire de chaussures de rando (j’ai opté pour des chaussures basses pour être plus libre de mes mouvements), une paire de claquettes, une tenue sur moi et une tenue de rechange = deux paires de chaussettes, deux shorts, deux tee-shirts, deux brassières, une casquette, une montre, trois savons solides (corps, cheveux, lessive), brosse à dent, dentifrice, peigne, matelas gonflable, duvet, oreiller, boule quies, drap de soie, frontale, un legging et un pull polaire pour la nuit, une poche d’eau de 2L + une gourde de 1L, de l’argent, mes papiers d’identité, couvertures de survie, une serviette micro fibre, une trousse de secours, crème solaire, bâtons, une veste de pluie, un poncho et c’est tout.

8kg sans eau, c’était parfait !

GR20-CIRQUE DE LA SOLITUDE
GR20 – CIRQUE DE LA SOLITUDE

Ah si, j’avais également pris une dizaine de barres céréales en cas de coup dur et des amandes. Pour le reste de la nourriture, nous comptions sur les refuges. Et même en étant végétarienne, je n’ai jamais eu de soucis pour manger.

Avais-tu pensé à l’aspect Sécurité en préparant le GR20 ?

Honnêtement, je n’y avais pas du tout pensé. J’ai juste pris une trousse de secours ainsi que des couvertures de survie mais sinon je n’y ai pas vraiment pensé.

J’ai vécu deux situations « dangereuses ». La première fut la canicule avec risque d’incendie fort. Alors il n’y a pas eu d’incendie ce jour-là donc je ne me suis pas retrouvée dans une situation dangereuse mais je me suis quand même dis que si un feu se déclenchait, ça allait être très compliqué de s’en sortir.

La deuxième est lorsque nous avons eu la grêle à l’entrée du cirque de la solitude. Par sécurité, nous avons préféré rebrousser chemin et revenir au refuge.

Le cirque de la solitude en Corse
Le cirque de la solitude en Corse

Sinon, aucun problème de tout le parcours même si certains passages étaient impressionnants à passer !

Quelles étaient les mesures sanitaires à respecter liées au COVID-19 ?

Aucune à part les choses qui nous semblent logique tels que le respect des distanciations sociales.

Quelles sont tes impressions sur ce sujet et comment l’as-tu vécu ?

Durant ces quasi deux semaines, j’ai pu complétement déconnecter de ça et franchement ça fait plaisir ! Nous étions tellement peu nombreux par refuge et quasiment seule la journée sur le parcours que quoi qu’il arrive, les distanciations sociales pouvaient largement être respectées.

Quelles sont tes impressions positives ?

  • Paysages INCROYABLE (C’est quand même incroyable d’avoir aussi bien la mer que la montagne)
Calenzana - Ortu di u Piobbu - Vue mer
Calenzana – Ortu di u Piobbu – Vue mer
  • Rencontres sublimes (Nous nous sommes formés un bon petit groupe de 6. Nous avions même pris l’habitude de prendre le petit déjeuner ensemble le matin et de dîner ensemble le soir après avoir chacun fait sa journée)
photo de groupe - randonnée gr 20
Photo de groupe – randonnée GR20
  • L’esprit randonnée (Peu importe d’où l’on vient, peu importe qui on est, le matin à 5h, on est tous pareil avec notre rouleau de papier toilette dans la main)
  • La difficulté du parcours qui le rend encore plus beau (On ne va pas se le cacher, c’était dur mais cela rend la « victoire » encore plus belle)
  • La différence entre le Nord et le Sud (Très rocheux au début, plus vert dans le sud)
variante alpine de Bavella
Variante alpine de Bavella
  • L’ambiance dans les refuges (au-delà d’une aventure sportive, ce fut également et même surtout une aventure humaine incroyable !)

Des impressions négatives ?

  • L’état des refuges (pas entretenu)
  • Punaises de lit qui avaient envahi beaucoup de refuges (personnellement pas impacté car j’avais mon propre bivouac)

Ton plus grand coup de cœur ?

Quand j’ai vu le lac de Nino entouré de cheveux sauvages. Aucun mot ne peut décrire ce que j’ai ressenti, c’était magique !

arrivée sur le lac de Nino - GR20 nord
Arrivée sur le lac de Nino – GR20 nord

Etapes et refuges préférés ?

Comme mentionné au-dessus, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour le lac de Nino ! Mais je me souviens également du cirque de la solitude ou encore la variante par les crètes (que je recommande vraiment !).

sur les crêtes du gr20
sur les crêtes du gr20

En termes de refuge, chacun avait ses avantages et ses inconvénients mais ma plus grande surprise fut l’état des refuges qui ne sont pas très entretenus et le fait que mine de rien, certains avaient sacrément de dénivelé. Mais chacun avait son petit charme.

Un message à passer ?

Marine, « petit glaçon », j’ai trouvé cette idée complétement folle à trois semaines du départ, moi qui n’avait jamais fait de randonnée ni même bivouaqué, mais tu m’as fait vivre l’aventure la plus incroyable de ma vie, merci pour tout !

Une forte pensée à notre team de six où l’on s’est suivi du début jusqu’à la fin ainsi qu’à « bison soyeux » et ses amis qui ont marqué notre aventure.

As-tu eu une astuce à partager ?

PARTIR LE PLUS LEGER POSSIBLE, C’EST CA LA CLEF DE LA REUSSITE !

Honnêtement quand je lisais des articles là-dessus avant de partir je n’y croyais pas trop mais je vous assure que c’est véridique ! Combien on en a vu sur le parcours jeter des choses, échanger des affaires car trop lourd, avoir des cloques sur les épaules et abandonner, avoir trop mal au dos etc.

Croyez-moi c’est le secret. Je suis personnellement partie avec 8kg sans eau (donc on va dire 10/11kg avec eau) et c’était parfait !

Un dernier conseil pour les lecteurs qui préparent le GR20 ?

Prenez des boules quies et travailler des exercices de proprioception avant de partir (le corps en prend un sacré coup quand même 😉) !

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Honnêtement, je ne changerai quasiment rien à part trois choses qui sont liées à l’équipement :

  • Je prendrais des claquettes avec des scratchs (parce que les refuges ont pas mal de dénivelé donc les claquettes simples ne sont pas adéquates + pour pouvoir mettre des chaussettes avec parce que le soir il fait frais, même l’été. Alors pas très sexy mais tellement pratique !)
  • Je n’emmènerai pas de poncho. Je l’ai pris pour rien. Bien trop dangereux sous la pluie avec ce dénivelé de ne pas voir ces pieds. Lorsque nous avons eu la pluie et la grêle j’ai mis ma veste de pluie et même si j’étais en short ça allait très bien ! La sécurité avant tout !
  • Je prendrais un rouleau en guide de matelas et pas un matelas gonflable pour pouvoir dormir de partout sans avoir peur de le percer

Pour le reste, je ne changerai rien !

Lever du soleil sur le GR20
Lever du soleil sur le GR20

Envie de rajouter quelque chose ?

J’ai vraiment vécu l’une des expériences les plus incroyables de ma vie ! Lancez- vous, vous ne serez pas déçu !

Merci beacoup Maïlys pour ton retour d’expérience ! Très sache décision que d’avoir rebrousser chemin au niveau du cirque de la solitude car la météo ne s’y prêtait pas. On ne le repetera jamais aussez mais il faut savoir revenir au refuge si le temps est trop mauvais. Tu as également raison pour le poncho, il est pratique en statique, mais s’il faut marcher, le fait qu’il soit trop ample peut empêcher de voir où l’on pose les pieds… ce qui est bien embêtant en montagne 😉 On te retrouve sur Instagram mailys_dst ! Merci encore pour ton partage, à bientôt Maïlys !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*