Clémence et Sébastien du Mans – Le GR20 pour une belle cause (+vidéo)

Bonjour Clémence, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Je m’appelle Clémence Collet, j’ai 24 ans je suis du Mans (72). Je suis sapeur-pompier professionnel, j’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier. Sur le plan sportif, j’ai fait de l’athlétisme pendant 15 ans, maintenant je suis ce que l’on pourrait appeler une « touche à tout » : course à pied, vélo, natation, musculation.

clemence utilise chaine pour gr20

Pour finir, je suis l’une des administratrices de la communauté « Nous sommes un, pour toi Lolo » dont je vais me faire un plaisir de vous expliquer l’histoire juste après…

Peux-tu effectivement nous parler de l’association « La maison du patient » et de la communauté « Nous sommes un, pour toi Lolo » ?

« Nous sommes un, pour toi lolo » n’est pas facile à résumer mais en une phrase, c’est l’histoire d’une famille transformant son chagrin en force.

En 2015, nous perdons notre Lolo. Laurence Guilmin a 43 ans et prend son envol des suites d’un cancer. Elle est une mère, une épouse, une sœur, une tante… notre plus belle étoile. Animés par l’envie de continuer de la faire vivre à travers nous, nous créons sur Facebook la communauté « Nous sommes un, pour toi Lolo » et tous les 2 ans, nous réalisons un projet pour récolter des dons en faveur de l’association “La maison du patient”. En 2016, nous effectuons le Marathon de la Liberté, en 2018 le GR20 et le projet 2020 sera annoncé sous peu nous travaillons déjà dessus …

« La maison du patient » est une association d’échelon local accompagnant les malades atteints du cancer et leurs proches. Professionnels et bénévoles offrent accompagnement psychologique, activités de bien-être, de sophrologie ou encore d’activités physiques adaptées. Page Facebook : Maison du patient.

remise de cheque association

Te concernant, déjà expérimentée en randonnée ?

Pas de grande expérience en randonnée hormis quelques-unes en Auvergne (Puy de Sancy) et en Corse, ainsi que l’étape des Aiguilles de Bavella (GR20) avec sa variante alpine en 2015 lors d’un voyage en Corse qui a complètement motivé notre aventure.

Depuis, cette expérience nous a donné goût aux chaussures de rando et nous avons récemment jeté notre dévolu sur les sentiers de Madère, notamment celles de Caldeirao Verde et de Pico de Arieiro / Pico Ruivo, paysages à couper le souffle : parfois lunaire, parfois « jungle ».

Quid de ton GR20 : quelle période, quel itinéraire ? Accompagnée ?

Nous avons effectué le GR20 à deux avec Sébastien Grudé, mon partenaire dans la vie et surtout dans mes aventures. Nous l’avons fait dans sa totalité du nord vers le sud, de Calenzana à Conca, du 28 septembre au 6 octobre 2018, en 10 jours.

Clémence et Sébastien à Conca
Clémence et Sébastien à Conca

Quel était le contexte de vouloir réaliser le GR20 ? Une préparation spécifique ?

Le GR20 était une idée dans un coin de ma tête depuis 2015 lorsque j’ai effectué l’étape des Aiguilles de Bavella. Cette idée s’est concrétisée en 2018 et quoi de plus naturel que de nous lancer dans cette aventure avec notre communauté « Nous sommes un, pour toi Lolo », en portant avec nous le tee-shirt de la Maison du patient, l’association moteur de notre action. Le projet s’est définitivement lancé en novembre 2017.

Point de vue préparation physique : étant de nature sportive, pas de changement d’habitude, hormis quelques marches en Sarthe afin de « faire nos chaussures ».

Quel matériel avais-tu emporté ?

Nous sommes partis en autonomie complète :

Matériels : sac Quechua 50L, duvet 5°C (trop juste), matelas Thermarest Z-lite, tente (1,8kg), bâtons, poche d’eau (1,5L), 2 bidons thermiques (0,5L), réchaud (x1), bouteille de gaz (x2, mais une seule aurait suffi), popote Quechua avec 2 cuillères, boots (x2), batterie externe (x1), chargeur solaire (x1), outils multifonction, lampe frontale (x1), guide GR20 (x1),

passerelle de nuit sur chemin gr

Vêtements : short rando (x1), pantalon rando modulable short (x1), tee-shirt (x2), pull (x1), Softshell (x1), K-way (x1), sous-vêtements (x2), chaussettes (x2), tenue de nuit « Nike », casquette (x1), lunettes de soleils (x1), thermique collant long, tee-shirt manches longues, pull. Tongues (x1), casquette (x1), lunettes de soleil (x1).

Toilette/soins : brosse à dents, mini-shampoing et gel douche, crème pieds NOK, huile de massage, brosse, élastiques pour cheveux. Trousse de soins décrites plus bas.

Alimentation : 1 plat lyophilisé/jour (conditionnés au préalable dans des petits sachets plastiques pour réduire le poids, la prise de place et le volume de déchets à transporter), 2 compotes/jour, 1 barre céréales/jour, 1 barre énergétique/jour.

Le petit truc en plus qui nous a bien servi : un boots qui nous a permis de faire sécher nos affaires chaque soir.

sacs de randonnées pour gr20 - Clemence
Sacs de randonnées pour le GR20

Au total : j’ai eu 15kg au plus.

Avais-tu pensé à l’aspect Sécurité en préparant le GR20 ?

Déformation professionnelle oblige, oui, nous y avions pensé : trousse de secours composée d’un nécessaire de désinfection, de pansements dont ampoules et de quelques médicaments (Dolipranes, anti-vomitif, anti-diarrhéique, pastille purification eau), couverture de survie, sifflet.

Tes impressions positives :

  • Le fait d’être coupé du monde et se rappeler que finalement « il en faut peut pour être heureux ».

étape 1 du gr20 vue sur mer - clemence

  • Le partage de cette aventure avec ma moitié, motivation mutuelle à chaque coup dur ou baisse de moral.
  • L’apprentissage de l’oubli de soi, de la capacité à ne pas trop s’écouter malgré la difficulté, les douleurs.
  • Les rencontres avec les autres randonneurs, assoiffés d’aventures, certains novices comme nous, d’autres avec plus de bouteille et nous comptant les récits de leurs expériences passées. Et toujours cette question posée : « Et vous, pourquoi le GR20 ? »

Du négatif ?

Intempéries durant la moitié de notre aventure : pluie en torrent, vent à faire s’envoler un randonneur, brouillard avec visibilité à moins de 5m – l’Île de beauté ne rigole pas.

gr20 dans le brouillard - clemence

Étant en fin de saison, le gîte d’E Capannelle était fermé, et la partie refuge laissée à disposition des randonneurs est vraiment en mauvais état…

Ton plus grand coup de cœur ?

Comment choisir entre les paysages à couper le souffle !

grande rando rouget et blanc - clemence

La sensation d’être les rois du monde à chaque lever et coucher de soleil. Les moments de partage et de convivialité avec les autres randonneurs. La sensation fabuleuse d’emmener avec nous les 270 personnes de notre communauté, de transmettre avec eux un morceau de nos aventures quand le réseau le permettait.

Mais si je devais mettre en avant un événement “coup de cœur”, ce serait la rencontre avec nos « trois mousquetaires », beaucoup plus âgées que nous, avec déjà beaucoup d’aventures à leurs compteurs, buvant leurs paroles à chacune des histoires qu’ils ont pu nous raconter. Pourquoi eux ? Car l’un d’entre eux est Président d’une association organisant des randonnées adaptées aux personnes atteintes du cancer, quel hasard, ou peut-être le destin ! En tout cas, quelle rencontre pour nous qui récoltons des dons pour une association accompagnant les patients et les familles touchées par cette même maladie. Grace à eux, nous nous sommes demandés si « la marche ne serait-elle pas thérapie, salvatrice ? » ce qui a totalement orientée notre récit vidéo partagé en fin de cette interview …

Ton étape et ton refuge préféré ?

Mon étape préférée a été celle de Ascu Stagnu à Tighettu. Cette étape est incontournable, forcement, puisqu’elle mène au point culminant corse, le Monte Cinto et sur cette étape, nous passons par tous les paysages corses, tantôt verdoyant, tantôt rocheux et ensuite lunaire… son ascension fulgurante et difficile nous laisse sans voix, pensifs, admiratifs.

Le refuge que j’ai préféré est celui de Petra Piana. En effet, ce jour-là, nous avions doublé l’étape depuis Castel di Vergio, et nous nous sommes fait surprendre par le début des intempéries, je dirais presque que nous avons eu peur sur les crêtes une fois passé le Lac de Melo et le Lac de Capitello ; le brouillard obscurcissait totalement notre visibilité, les bourrasques de vent à chaque passage de crêtes nous poussaient vers le vide et nous étions trempés par la pluie incessante, nous marchions depuis 5h du matin et avions l’impression qu’on n’arriverait jamais au refuge.

pairie dans le brouillard

A 18h30, au loin, nous respirons enfin en apercevant le refuge. Jusqu’ici, nous dormions dans notre tente mais ce soir-là, la météo ne pouvait pas nous le permettre. Et quelle surprise se fût à notre arrivée tardive, en fin de saison ! Comme la plupart, le refuge n’était plus gardienné, mais une quinzaine de randonneurs arrivés avant nous avaient déjà fait chauffer le poêle, et avait préparé un repas pour tout le monde avec des légumes laissés par le gardien. Ce soir-là, ils se sont serrés pour nous ajouter 2 couverts et nous ont laissés les places près du poêle afin de nous réchauffer ; c’est ce soir-là que nous avons rencontré nos trois mousquetaires.

au refuge gr20 randonneurs et clémence

Un message à passer ?

Merci à tous nos compagnons d’aventure.

Peux-tu nous partager une astuce ?

Avoir conditionné toutes nos fringues dans des sachets plastiques étanches pour qu’elles soient toujours au sec !

Utilisation de sacs pour protéger de la pluie
Utilisation de sacs pour protéger de la pluie

Un autre conseil à partager pour les lecteurs qui préparent le GR20 ?

Le GR20 est une aventure éreintante à ne pas prendre à la légère, ne soyez pas pressés par le temps, et profitez de chaque morceau de cette nature à couper le souffle.

coucher du soleil clemence corse

Si tu envisagerais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Si j’envisagerais de refaire le GR20 je le ferais en tout début de saison quand les douces montagnes corses revêtent encore leur manteau blanc, je suis sûre qu’elle cache encore de merveilleuses choses à découvrir…

départ du GR20 à Calenzana - Clémence

Oh oui, tu imagines bien Clémence 😉 Merci beaucoup pour cette interview d’une très belle aventure, qui plus est, organisée pour une belle cause ! J’en profite pour repartager le lien Facebook de votre communauté Nous sommes un, pour toi Lolo, ainsi que celui de l’association La maison du patient.

Et maintenant, voici la vidéo, émouvante, introduite précédemment par Clémence :

Merci encore Clémence, et courage à toute personne atteinte par une maladie, un handicap, il ne faut jamais baisser les bras, ne jamais abandonner ! Et une pensée aussi aux proches de toutes ces personnes. A bientôt Clémence et Sébastien !

2 commentaires à propos de “Clémence et Sébastien du Mans – Le GR20 pour une belle cause (+vidéo)”

  1. Le petit truc en plus qui nous a bien servi : un boots qui nous a permis de faire sécher nos affaires chaque soir.

    mais qu’est ce que c’est ?
    je ne connais pas ce genre ” d’accessoires”.
    des éclaircissements et une adresse email et marque à consulter.

    Merci

  2. Quand je vois ce que Clemence et Sébastien ont réalisé, je suis encore toute émue.

    Et je suis sûre que notre plus belle étoile est très fière de notre communauté qui porte son nom et ses valeurs pour l éternité

    Sylvie sœur de Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*