Laurent de Borgo – Son GR20 en 2 temps – Juin & Juillet 2018

Bonjour Laurent, peux-tu te présenter ?

Bonjour, j’ai 34 ans, j’habite Borgo, je suis électricien. J’aime la randonnée et la course à pied en montagne.

J’ai beaucoup de chance d’habiter en Corse, le terrain de jeux est vaste et exceptionnel !!! Rien de mieux pour les amoureux de la nature et les amateurs d’aventures…

Par ailleurs, j’aime aussi voyager pour parcourir et découvrir d’autres pays.

Déjà expérimenté en randonnée ?

Je pratique beaucoup la randonnée à la journée sur l’ile (jusqu’à 12h/jour), mais aussi sur 2 jours, cela permet de découvrir des endroits moins fréquentés et profiter ainsi des refuges.

J’ai eu également la chance de partir en itinérance dans les Lofoten (Norvège), en Finlande, mais aussi randonner à la journée en Argentine.

Des randonnées à nous conseiller ?

Les Lofoten restent pour moi un des plus beaux endroits que j’ai vu, c’est calme, sauvage, le temps s’arrête, c’est reposant, les randonnées ne sont pas difficiles : le terrain est accessible à tous !

Pour ce qui est de la Corse (hormis GR20) je ne vais pas être très original mais le Rotondu (cette vue !!) est un sommet que je conseille, l’Arche de Corte, la Paglia Orba, le Capu Verdatu, et le refuge de Puscaghja (l’accueil est top)…

Sans oublier bien sûr La Stella, petit sommet au dessus du village de Borgo où la vue est magnifique !

Quid de ton GR20 : quelle période, quel itinéraire ? Accompagné ?

Je suis parti accompagné de Calanzana le 9 juin avec pour objectif d’arriver à Conca en 7 jours (nord/sud).

Nous avons décidé de partir avec un CamelBak et de tripler les premières étapes pour arriver à Asco le premier soir, pour pouvoir bénéficier du confort de l’hôtel.

Des sacs plus importants nous attendais pour le lendemain… le deuxième jour, nous avions pour but d’arriver à Vergio aussi pour des questions de confort – là aussi d’autres sacs nous ont été portés pour affronter les deux journées qui suivaient, avec des équipements pour passer les derniers endroits enneigés…

Nous sommes donc arrivés le troisième soir au magnifique refuge de Petra Piana.

C’est le 4ème jour que la météo a commencé à nous jouer des tours (fortes pluies), nous avons été contraints d’arrêter à Vizzavona à cause des orages ! Le Nord est bouclé.

Ce n’est que le vendredi 20 juillet que nous sommes repartis de Vizzavona pour continuer… nous sommes arrivés le soir même au refuge de Prati.

Pour le 6ème jour de randonnée, nous sommes partis tôt le matin, pour une longue journée à destination du refuge d’I Croci.

Le dimanche, en route pour les deux dernières étapes avec une halte à Bavella et une arrivée à Conca dans la soirée.

Fin du périple.

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

J’avais le GR20 en tête depuis quelques années…mais c’est environ 6 mois auparavant que nous avons fixé une date de départ.

Ayant fait des petits bouts à la journée, je voulais savoir si j’étais à la hauteur de sa réputation. C’était un défi personnel et le moyen de passer une semaine complète au calme, au cœur de la nature.

Pour ça, je ne me suis pas préparé plus que ça : j’ai gardé mon rythme habituel et tout s’est bien passé…

Quel équipement avais-tu emporté ?

J’ai eu la chance de pouvoir changer de sacs et de chaussures environ tous les deux jours.

Sacs plus ou moins légers, de 10 litres à 40 litres, chaussures de trail et chaussures de randonnée pour les étapes du Nord et chaussures de trail pour le Sud.

Une poche d’eau d’1,5 litres, un sac de couchage, crampons, piolet, une veste Gore-Tex (indispensable), une frontale, une trousse de soin, des barres, des fruits secs.

Coté vêtements : des shorts, pantalon, t-shirts, chaussettes, casquette, veste polaire, coupe-vent et le nécessaire de toilette…

Encore des névés ?

Nous avons d’abord trouvé la neige sur l’étape 4 entre Asco et Tighettu, dans la montée qui mène à la pointe des éboulis, puis le 3ème jour à Bocca alle Porte. Nous étions équipés de crampons et piolet. Avec la neige, le paysage change et ces passages restent de bons souvenirs.

Tes impressions positives :

Le GR20 est à la hauteur de sa réputation, la montagne Corse offre des panoramas magnifiques, des paysages vastes et variés : en une journée, on gravit des sommets, on se baigne dans les lacs et rivières, on grimpe dans les cailloux, et on fait des siestes sur l’herbe…tout y est, même le dénivelé ! Bonne expérience pour ma part.

Du négatif ?

Je cherche mais je ne trouve pas, c’est que du bonheur !

Ton plus gros coup de cœur ?

Le fait d’avoir l’impression d’être coupé du monde.

Tes étapes et tes refuges préférés ?

Pour la partie Nord : Asco-Tighettu, car c’est une étape technique et les paysages sont fabuleux, notamment cette vue sur le lac du Cintu ! La beauté et la situation géographique du refuge de Tighettu, sans oublier l’accueil de Charly et Jeannine. Merci à eux !

Et pour la partie Sud : sans hésiter la variante par les aiguilles de Bavella !!! Et le refuge d’I Croci (on y mange bien et l’accueil est sympa), mais aussi le passage à Bocca d’Oru au coucher du soleil et l’arrivée au refuge de Prati.

Un remerciement ?

Un grand merci à Marie qui m’a accompagné et supporté tout au long du GR20 (enfin presque !), mais aussi à toutes les personnes qui ont fait des étapes avec nous (Mika, Isabelle et Nathalie) et porté nos affaires dans les refuges.

Une astuce à partager ?

Une bonne Pietra en récompense chaque soir, ça aide à mieux repartir le matin !

D’autres conseils pour nos lecteurs qui préparent le GR20 ?

Partez avec des sacs légers, laissez les tantes, casseroles et réchauds chez vous : tout est à disposition dans les refuges !

Si tu envisageais de le refaire, changerais-tu quelque chose ?

Je le referai sans hésiter dans le sens Nord/Sud, et pourquoi pas en 5/6 jours.

Envie de rajouter quelque chose ?

Merci à PA pour la chasse aux renards et vive les françouzes !

Merci Laurent pour ton retour d’expérience ! Effectivement, une belle chance que d’habiter en Corse afin de pouvoir partir en Montagne en fonction des humeurs du matin et de la météo 😉 Et ça donne envie d’aller voir ce qui se passe du coté des Lofoten, c’est parti 😉 A bientôt Laurent !

A vous de laisser un commentaire !