Laura, originaire du Caroux dans l’Hérault – son GR20 en juin 2019

Bonjour Laura, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Laura, j’ai 31 ans, je suis infirmière de nuit à l’hôpital de Lamalou-les-Bains dans l’Hérault. J’habite un hameau au cœur du Caroux.

échange entre randonneurs gr20

Mes passions : en gros tous les sports de plein air, randonnée, escalade, canyoning, course à pied, via ferrata, je suis un peu hyperactive ! J’adore aussi voyager et découvrir de nouvelles cultures.

Déjà expérimentée en randonnée ?

Je randonne énormément à la journée, j’avais fait de courts treks avec bivouac, mais jamais sur plus de 3 jours. Le GR20 a donc été une grande découverte du trek !

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées à faire dans l’Hérault ?

Je vis au cœur du Caroux dans l’Hérault, il y a énormément de randonnées à faire, avec des gorges et des falaises ! C’est un paradis pour les sports de plein air ! C’est magnifique, on dirait la Corse mais en plus petit ! Il y a également le GR7 qui le traverse.

Tu as réalisé le GR20 pour un défi sportif et pour promouvoir une cause, peux-tu nous en parler s’il te plait ?

En effet, j’ai voulu allier l’utile à l’agréable en essayant de faire connaitre le don de moelle osseuse par le biais de ma traversée de la Corse. Le don de moelle osseuse est très mal connu, et souvent on pense que le prélèvement se fait dans la colonne vertébrale, ce qui n’est pas le cas, cela se fait dans un os du bassin. Ça reste certes un engagement lourd de s’inscrire sur le registre du don de moelle osseuse, mais cet engagement peut sauver des vies, et n’importe qui peut être amené à en avoir besoin un jour.

Quid de ton GR20 ? A quelle période, quel itinéraire ? Seule ?

Je suis partie de Conca le 2 juin, donc sens sud-nord.

portail d'usciolu gr20

J’étais partie seule, mais j’ai rencontré Farida et son chien Chico sur le bateau entre Marseille et Porto-Vecchio, nous avons sympathisé, puis à l’issue de la première étape faite en solo, nous avons décidé de faire le reste du parcours ensemble.

Laura et Farida-Corse

Nous avons fait la variante des Aiguilles de Bavella et en effet, avec un chien, c’était mieux à 2. Nous avons fait le parcours de Conca à Calenzana en 13 jours plus un jour de repos à Vizzavona afin de faire quelques courses.

Quel équipement avais-tu emporté ?

J’avais un sac Décathlon de 80L, beaucoup trop gros ! Nous avions en tout 6L d’eau car il fessait très chaud. Avec 2 gourdes et un CamelBak de 3L.

J’avais un short et un pantalon (mais je ne me suis servie que du short car je pouvais le laver tous les jours, il séchait vite), 2 tee-shirts, 2 paires de chaussettes, 2 culottes et 2 brassières. Pour la nuit, j’avais un ensemble “legging / pull thermique”, mais j’ai eu chaud. J’avais aussi une doudoune, une Gore-Tex, et une veste polaire.

Laura et Farida
Laura et Farida

Pour la toilette, j’avais brosse à dents, dentifrice, savon, et une serviette micro-fibre.

Une trousse de secours qui finalement nous a pas mal servi, avec de quoi faire des pansements, désinfecter, crever les ampoules.

J’avais une tente, matelas et un sac de couchage light de chez Décathlon, je ne regrette absolument pas de les avoir portés aux vues des piqures de certains marcheurs.

En plus, j’avais une frontale, un chargeur solaire, et une moitié de vivre, Farida avait l’autre moitié !

Pour les repas, popote et réchaud, nous avons porté nos petits-déjeuners, café, lait et céréales lyophilisées, et nous avions quelques plats également. Pour la journée, nous avions quelques pâtes de fruits et un mélange de fruits secs. Voilà en gros le contenu de mon sac.

Encore des névés sur le parcours ?

Oui, mais vraiment peu, juste quelques névés sur les étapes entre Petra Piana et Ascu, mais rien de bien méchant. On a pu passer sans équipement, ni souci.

gr20-fin-névé-lac

Tes impressions positives ?

Il n’y a quasiment que des impressions positives pour moi, les paysages sont juste magiques et très variés, les refuges sont dans l’ensemble sympas avec bien sur quelques préférences (Onda et Prati!), les gardiens sont dans l’ensemble vraiment gentils et répondent aux questions, nous avons rencontré plein de gens super parmi les marcheurs et avons eu une chance folle sur la météo, puisque nous avons eu beau temps de A à Z ! Pour moi, ça restera une des plus belles aventures de ma vie, vraiment !

début-de-journée-gr20-laura

Du négatif ?

Les seules impressions négatives vont à certains traileurs qui, à force d’être en mode chrono et de regarder leur montre, en deviennent dangereux pour les autres. L’un d’entre eux a failli faire tomber Farida dans un torrent en voulant la doubler au milieu, et un autre m’a envoyé un caillou du haut d’un passage en chaine, et comme si ça ne suffisait pas, a également jeté ses bâtons sur moi afin d’aller plus vite…

Ton plus gros coup de cœur ?

Coup de cœur n°1 : les étapes avec les lacs, c’était tellement beau !

les lacs gr20 nord-laura

Et ensuite, les rapports avec les gardiens de refuge, super intéressant et vraiment sympa si on a la patience de creuser un peu après le premier abord pas forcément agréable !

Étape et refuge préféré ?

Étape préférée : entre Petra Piana et Manganu, juste magnifique, aérienne avec les lacs en dessous : j’ai adoré !

Et refuge préféré : l’Onda, très beau, déjà, puis un gardien au top ainsi que le berger qui fait les repas qui, au passage, sont délicieux : lasagnes à la brousse maison, le top !

brume et brouillard gr20

Un message, un remerciement ?

Oui, à Farida et Chico, sans qui mon aventure n’aurait pas été la même : on a pu se remonter mutuellement et on a énormément rigolé, je sais que j’ai gagné une vraie amie !

A Stéphane, le guide, qui nous a pas mal conseillé puisqu’on se suivait sur les étapes, et à tous les gardiens et les gens qu’on a rencontré et qui ont fait de cette aventure une expérience humaine magnifique !

échange entre randonneurs gr20

Un objet ou une astuce que tu pourrais partager ?

Alors, ma batterie solaire a été vraiment top, même si un peu lourde, je ne la regrette pas, elle nous a permis de recharger nos 2 téléphones, la frontale et ma montre, tout au long du parcours.

Un autre conseil pour les lecteurs qui préparent le GR20 ?

Lancez-vous ! Et insistez avec les gardiens malgré le premier abord !

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Je changerais mon sac, que je prendrai plus petit, mais c’est tout !

Envie de rajouter quelque chose ?

C’est une expérience magique et magnifique, autant physique, mentale, qu’humaine, qui vous apprend énormément sur vous-même.

Monte Incudine Laura

Merci beaucoup Laura pour ton retour d’expérience. C’est très vrai : le GR20 est une épreuve à la fois physique mais surtout mentale ! A tout ceux et celles qui lisent cet interview de Laura, suivez son conseil : Lancez-vous dans l’aventure ! A bientôt Laura !

A vous de laisser un commentaire !