Projet Handi GR20 sud organisé par l’association ADEPA – Valérie, Jean-Luc et Yves bouclent le GR20 sud tout en étant amputés

Bonjour Martin, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Bonjour, j’ai 30 ans et je suis ortho-prothésiste en Lorraine, c’est-à-dire que je réalise des prothèses pour les personnes amputées. Je fais un peu de sport en général, mais surtout : j’adore la Corse et la rando. C’est pourquoi l’idée de « Handi GR20 Sud » m’est venue !

gr20-personne-amputée

Peux-tu nous présenter l’association ADEPA et le projet Handi GR20 sud ?

J’ai connu l’ADEPA il y a quelques années dans le cadre professionnel. Cette association propose des projets sportifs ou culturels à destination des personnes amputées (ex : week-end ski / journées handi sports etc…).

association-ADEPA

C’est donc en lien avec cette association que j’ai organisé le défi « Handi GR20 Sud » : réaliser la partie sud du GR20 en Corse avec des patients porteurs de prothèses tibiales.

Valérie-Jean-Luc-et-Yves-handi-sud-GR20
Valérie, Jean-Luc et Yves

Peux-tu nous parler du défi que vous venez de réaliser ?

Cette aventure a eu lieu du 25 mai au 2 juin dernier. Nous avons fait la partie Sud du GR : nous sommes partis du col de Vizzavona et sommes arrivés à Conca. Pas loin de 100 km ! Nous dormions en refuge chaque soir. Pour accompagner nos trois patients amputés, nous étions un groupe avec notamment kiné, infirmier et médecin qui nous ont été utile sur le parcours !

randonneurs-et-handicapés-sur-gr20

Quel était le contexte de vouloir organiser ce GR20 ? Comment l’avez-vous préparé ?

C’était un projet qui me tenait à cœur, mais difficile à maitriser car je ne connaissais pas la partie sud du GR et je ne connaissais pas non plus les patients avant le départ.

J’ai essayé de limiter au maximum le poids des sacs, réservé les nuits en refuge et sollicité des amis pour nous accompagner et soigner les patients sur place si besoin. Nous avons pu également recevoir des subventions pour ce projet.

Quel équipement aviez-vous emporté ?

Nous avons randonné léger ! C’était un impératif étant donné la longueur des étapes et aussi pour les patients porteurs de prothèses, que nous pouvions soulager le cas échéant.

Chacun avait son sac, de 30 à 40L, limité à 8 kg, (10kg maxi avec poche à eau).

Certains accompagnateurs étaient plus chargés (pique-nique du jour – matériel médical etc…)

Un minimum d’affaire : un change technique et un tee-shirt offert par un sponsor pour le soir !

Chaussures de rando semi-montantes pour certains ou de trail pour d’autres.

Pas de tente ni de réchaud : nuit et repas du soir en refuge.

Un impératif : le K-way pour la pluie et la tempête. Et des bâtons de rando.

Encore des névés sur le parcours ?

Nous avons vu de la neige mais la partie sud était complètement dégagée sur le parcours à cette période. Par contre nous avons eu 4 jours de pluie, avec des nuages et des bourrasques de vent sur les crêtes à mi parcours ou nous nous sommes fait peur. Au point d’envisager l’abandon étant donné les conditions météo et la difficulté du parcours avec des prothèses (rochers glissants compliqués à maitriser).

rochers-glissants-surtout-par-temps-pluie-gr20

Vos impressions ?

On ne retiendra que le positif ! Nous n’avons pas eu de gros soucis physiques ou d’appareillage.

le-gr20-personne-handicapée

Nous sommes allés au bout malgré des conditions météo très difficiles. Mais nous étions un bon groupe soudé (12 personnes en tout). Nous nous sommes tous accrochés et avons passé les épreuves du ce sentier difficile. La nature et les paysages sont superbes (nous avons eu une bonne météo sur la fin), nous avons fait de belles rencontres et avons passé de chouettes soirées dans certains refuges (avec randonneurs comme gardien).

photo-groupe-association-adepa

Même si sur la fin, la fatigue et les douleurs articulaires se faisaient sentir !

Le plus gros coup de cœur ?

Dur à dire… L’aventure dans son ensemble… C’était juste incroyable d’être là, de profiter de ses amis, de la nature, et d’emmener nos trois patients au bout de cette aventure, c’était émouvant !

montée-difficile-gr20-handicap

Vos étapes et refuges préférés ?

Chaque étape avait ses difficultés et ses paysages distincts… Nous avons bien profité de la dernière étape au départ de Bavella, car nous avons eu ciel bleu et vue sur la mer.

Nous avons passé une chouette soirée à Croci. Mais partout où nous sommes passés, nous gardons des souvenirs inoubliables !

Un message de remerciement ?

Bien sur !!!

Tout d’abord à Valérie, Jean-Luc et Yves : un grand bravo pour leur performance et leur courage. Je ne sais pas si d’autres personnes amputées ont réussi cela avant eux !

Valérie Jean-Luc et Yves - arrivée à Conca
Valérie Jean-Luc et Yves – arrivée à Conca

A tout le reste du groupe : Adeline et Antoine nos kinés, Margaux notre médecin, Lucie et Robin pour l’infirmerie ainsi que Paul, Catherine et Nadou : vous avez formé une superbe équipe et la réussite de ce projet vous appartient !

A Jean Pierre : notre randonneur suiveur avec qui nous avons passé de bons moments.

A tous : MERCI.

association-adepa-gr20-sud-corse-conca
Arrivée à Conca

Quels autres conseils pourrais-tu partager à ceux qui préparent leur GR20 ?

Pour moi, le plus important est de voyager le plus léger possible.

Et d’avoir conscience de la difficulté technique et physique du GR, avec une météo toujours incertaine.

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Pour cette aventure : non. Les étapes sont longues dans le sud, nous devions être en refuge pour les patients. Et au delà de 12 personnes, compliqué pour l’organisation !

équipe-association-adepa-gr20

Envie de rajouter quelque chose ?

Surtout à destination des patients amputés ou personnes handicapées : croyez en vous et dépassez-vous : vous vivrez de belles aventures !

Félicitations Valérie, Jean-Luc et Yves, mais aussi à Adeline, Margaux, Lucie, Catherine, Nadou, Antoine, Robin, Paul, et Martin pour votre initiative ! Cette aventure que vous venez de réaliser est extraordinaire, et en y repesant, à certains passages techniques de la partie sud, je réalise l’exploit que Valérie, Jean-Luc et Yves ont réalisé, et en bouclant ce GR20 sud – chapeau !

C’est effectivement une très belle leçon de vie, que ce soit pour une personne amputée, handicapée, ou pour toute autre personne valide. Je partage aussi ton dernier commentaire Martin, de croire en soit et se dépasser. Le GR20, tout comme la Vie, est un chemin alternant Beauté et Difficulté. En se dépassant, il y a vraiment de belles aventures partout, pour tous !

On espère vous revoir pour une prochaine aventure en Corse !

Et pour en savoir plus sur l’association ADEPA, rendez-vous sur le site internet ou sur la page Facebook ADEPA !

Aussi pour retrouver les photos et ce projet Handi GR20 sud, rendez-vous sur Facebook et Instagram !

A vous de laisser un commentaire !