Maxime et Clémence de Dordogne – le GR20 en août

Bonjour Maxime, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Bonjour à tous, je m’appelle Maxime, j’ai 25 ans et j’habite en Dordogne, dans le sud-ouest. Je pratique le sport depuis le plus jeune âge où j’ai commencé avec des sports collectifs comme le rugby que je pratique encore aujourd’hui, mais je pratique aussi des sports individuels comme la course à pied et la musculation régulièrement, le ski et la randonnée (glacière), quand la saison s’y prête !

maxime-drapeau-corse

Déjà expérimenté en randonnée ?

Oui, plutôt expérimenté en randonnée et trekking où j’ai pu faire plusieurs randonnées à la journée en Nouvelle Zélande, l’ascension du Toubkal au Maroc, qui est le plus haut sommet d’Afrique du Nord sur deux jours, le Taillon, et en juillet dernier l’ascension du Vignemale dans les Pyrénées françaises et l’Aneto en Espagne ! De beaux souvenirs avec des paysages magnifiques.

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées ?

Il y a vraiment de jolis endroits en France pour randonner et découvrir de nouveaux paysages, il y a de beaux sommets à faire à la journée dans les Pyrénées…

Quid de ton GR20 : à quelle période, quel itinéraire ?

J’ai fait le GR20 en août dernier avec ma copine Clémence qui a 23 ans et qui est sportive aussi. Nous avons commencé à Calenzana pour terminer à Conca en 10 jours en autonomie complète, c’est-à-dire que nous portions tente, nourriture et vêtements pour 10 jours.

maxime-clémence-départ-gr20

Nous avons fait les quatre premières étapes simples, et doublé les douze dernières. En partant tôt le matin, ça permet déjà d’éviter le soleil qui, en août cogne fort, mais ça permet aussi d’arriver au refuge en fin de matinée, manger un peu et pouvoir repartir pour faire l’étape suivante l’après-midi si vous êtes motivé !

Quelle était la démarche de vouloir réaliser le GR20 ? Une préparation spécifique ?

C’est une idée de défi que j’avais dans un coin de ma tête depuis un an. J’ai proposé l’idée à ma copine en lui vendant ça comme des « vacances » en Corse, elle m’a suivi ne sachant pas trop dans quoi elle s’embarquait et on a booké les billets d’avion dans la foulée, 5 mois avant le départ.

clémence-foret-vizzavona-gr20

On court tous les deux (+ musculation) puis j’ai fait quelques sommets pyrénéens le mois avant le départ, mais pas d’entrainement spécifique pour le GR et sans s’entrainer à marcher non plus avec le poids du sac. On a préféré découvrir cette agréable sensation le jour J !!

Quel équipement avais-tu emporté ?

Pour l’équipement, nous avons pris des sac Quechua 70L pour moi et 50L pour Clémence que nous possédions déjà.

sac-homme-70-litres-randonnée-gr20

Dans mon sac, j’avais la tente de trekking, un matelas, un duvet, un réchaud à gaz, une popote, des protéines en poudre, Muesli et fruits secs pour le matin, des noix de cajou, et barre de céréales pour les collations, des lyophilisés pour le midi, et des pâtes chinoises pour le repas du soir. Nous portions 3L d’eau chacun en bouteille et ce n’était pas de trop !

Ensuite, j’avais 3 caleçons, 3 paires de chaussettes, 2 shorts, 3 tee-shirts, 1 polaire pull, 1 polaire veste, 1 K-way, 1 casquette, 1 paire de lunettes de soleil, 1 frontale, 1 paire de claquettes pour le soir et 1 paire de Salomon Speedcross 4, 1 trousse de toilette avec brosse à dents, dentifrice, déo, savon, et 1 serviette.

matériel-pour-randonnée-gr20

En tout avec l’eau, mon sac pesait 17kg, ce poids me convenait. Et celui de clémence : 14kg.

Avais-tu pensé à l’aspect Sécurité en préparant le GR20 ?

Oui j’y ai pensé évidemment, nous avions préparé une trousse de premiers secours bien fournie pour pouvoir nous secourir en cas de problème et nous faisions attention pendant les passages dangereux où il faut s’aider de chaines, où il y a des endroits escarpés qui glissent…

pozzines-gr-maxime-clemence

Ne pas hésiter à demander un point météo aux gardiens de refuges avant de vouloir emprunter une variante alpine, parfois le mauvais temps peut changer en quelques minutes en haute montagne !

lever-du-jour-gr20-vue-mer-corse

Tes impressions… positives ?

De très bonnes sensations physiques, je dirais que si vous prenez la décision de doubler les étapes, il faut être fort plutôt mentalement sur les dernières étapes pour pouvoir aller au bout car il y a de gros dénivelés, et après 7-8h de marche, moralement, c’est épuisant, mais les paysages sont tous époustouflants !

clémence-ascension-gr

Sur le tracé et dans les refuges, l’ambiance est conviviale et joviale, c’est très agréable de partager une bière, un repas ou jouer aux cartes après 8h de marche !!

partie-de-carte-refuge

Des paysages magnifiques tous les jours, une sensation de repousser ses limites mentales chaque jour, rencontres, entre-aide et partage entre randonneurs, bonne douche et un bon repas en refuge à l’arrivée !!

clémence-repas-refuge

Du négatif ?

Si j’avais une remarque négative, ce serait les emplacements des tentes dans certains refuges qui ne sont pas super bien plats pour pouvoir poser sa tente…

Ton plus gros coup de cœur ?

Les paysages magnifiques pendant dix jours !!

pozzi-gr20-maxime

Ton étape préférée ?

L’étape préférée était d’Asco jusqu’à la bergerie d’U Vallone, une étape magnifique avec un gros dénivelé où j’ai pu faire l’ascension du plus haut sommet de l’île, le Monte Cinto avec le soir une nuit à la bergerie d’U Vallone avec une baignade dans des vasques d’eau transparente, bières et repas de cuisine locale : beaux souvenirs…

portail-usciolu-gr20-clémence

As-tu eu un conseil à partager pour nos lecteurs qui préparent le GR20 ?

Si j’avais un conseil à donner, c’est le choix de vos chaussures. J’ai fait tout le GR avec une paire de Salomon Speedcross 4 qui était dans un bon état en partant mais que j’ai mis à la poubelle à l’arrivé : semelles trop souples et pas assez solides pour le terrain escarpé qu’est le GR20.

maxime-et-clémence-conca-gr20

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Je ne changerais rien, c’était une grande expérience qui fait grandir mentalement !!

Envie de rajouter quelque chose ?

Merci à vous pour cet article, votre site nous a beaucoup aidé pour la préparation avant le départ !!

Merci beaucoup Maxime pour ton retour d’expérience, et je suis ravi de lire que GR Blog ait pu aider lors de ta préparation ! C’est vrai que toutes ces interviews permettent, tout au long de l’année, pour les randonneurs qui le préparent, de piocher des conseils des randonneurs l’ayant réalisé… Reviens quand tu le souhaites sur le GR20 et en Corse ! A bientôt.

Une réponse à “Maxime et Clémence de Dordogne – le GR20 en août”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*