Laura, 21 ans de La Réunion – le GR20 avec son frère – août 2019

Bonjour Laura, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Hello hello, je m’appelle Laura, j’ai 21 ans et je viens de l’Ile de la Réunion. Je suis étudiante en M1 STAPS pour devenir prof d’EPS. Passionnée de nature, et venant d’une famille sportive, mon grand frère qui fait de l’ultra-trail m’a parlé du GR20 décembre dernier. Aimant les défis, j’ai voulu m’aventurer dans ce dernier : LE GR20 Nord – Sud en 7 jours !

01-Laura-la-réunion-staps-gr20

Quid de ton GR20 : à quelle période et quel itinéraire ?

Nous avons donc attendu des mois impatiemment pour enfin arriver à ce grand jour, le 3 août.

02-pause-sur-le-gr20

Nous sommes partis de Calenzana pour débuter cette magnifique aventure entre frère et sœur, loin de tout, mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu…

03-panneau-direction-gr20

Ton ressenti (physique et mental) ?

Nous avions un itinéraire bien précis à suivre et des temps à faire pour réussir à boucler ce GR20 dans les temps (doubler, tripler…).

Personnellement, j’ai fait quelques trails l’année dernière mais je n’étais absolument pas préparée ! C’était l’aventure ! Je ne me rendais pas compte de la difficulté qui m’attendais et de tous les pépins physiques que j’allais rencontrer ! Si j’avais un conseil, ne partez pas dans un défi 7 jours sans préparation ahah, j’en ai fait les frais…

04-récupération-après-journée-randonnée-trek

Nous nous sommes donc levés tôt pour doubler les deux premières étapes qui se sont très bien passées.

06-vue-mer-depuis-montagne

Nous avons étés très surpris par la difficulté du terrain, nous n’étions pas habitué à autant de roches instables dans notre petite île ! C’est donc avec surprise et émerveillement que nous sommes arrivés au gîte de la deuxième étape vers 17 heures.

05-montagne-corse

Les jambes allaient très bien, mais de mon côté je commençais déjà à voir quelques ampoules (il faut dire que ma dernière randonnée datait d’il y a 1 an !), et ce n’était que le début… Les jours passant j’avais de plus en plus de douleurs (mollet, périostite, genoux…), ce qui a provoqué un retard dans notre programmation pour les 7 jours. Mon frère étant totalement habitué à ce genre d’effort, il n’avait aucune difficulté. Nous avons donc finalement décidé de nous séparer le 4ème jour pour vivre l’aventure à notre rythme, chacun de notre côté… C’était alors un tout autre GR20 que j’ai vécu…

07-sapin-montagne

Tes impressions positives ?

Suite à cette séparation impromptue en haut du lac Capitello, j’ai continué mon chemin avec un charmant couple de la cinquantaine.

08-Capitello-lac

C’était tout nouveau, je faisais connaissance avec de nouvelles personnes et je prenais plaisir à me débrouiller seule dans les refuges.

09-tente-bivouac-gr20

Je cherchais de nouveaux compagnons de voyage sur les différentes étapes et je me suis rapidement fait de bons amis, avec qui j’ai continué toute la partie Nord .C’était vraiment très différent de mon début de GR20. Si je devais décrire ce que j’ai le plus apprécié, je dirai cette double facette de mon GR20. Le côté sportif avec mon frère, puis le côté plus cool et amical ensuite. J’ai fait des rencontres inoubliables, là haut, loin de mon confort habituel.

10-lever-jour-gr20

Sans oublier évidemment les magnifiques paysages… C’était dingue ! Une mention particulière pour les levés du soleil (ça vaut le coup de partir de nuit).

11-partir-à-la-frontale-gr20

Et les lacs, cascades… (baignez vous !)

13-baignez-vous-en-corse-sur-le-gr20

Du négatif ?

Honnêtement, sur le moment, la difficulté des sentiers. Pour quelqu’un comme moi qui ne s’attendait pas à cela et qui n’était pas préparée (je suis un mauvais exemple, ne faites pas ça !), j’ai vraiment rapidement souffert avec l’objectif 7 jours. Mais finalement, ce sont maintenant mes meilleurs souvenirs… Je me suis dépassée et j’ai aimé me faire mal. C’est ça le GR20, on sait que l’on va souffrir mais chaque jour est un nouveau kiff !

12-au-dessus-des-nuages-gr20

Comment ça s’est terminé ?

J’ai finalement fini mon GR20 à Vizzavona. J’aurai terminé le Nord en 5 jours, en vivant deux expériences totalement différentes. J’aurai pu continuer sans problème avec mes nouveaux compagnons de route mais malheureusement la contrainte des 7 jours m’a suivi, et rentrer ensuite sur Bastia pour l’avion aurait été compliqué.

14-fin-du-gr20-laura

Mon frère de son côté a bien terminé son GR20 en 7 jours, en triplant beaucoup pour rattraper mon retard, tout en profitant des paysages et des rivières (chacun son niveau ahah) !

15-fin-du-gr20-frère-de-laura

Quels conseils pourrais-tu partager avec les lecteurs qui préparent le GR20 ?

Si j’avais un conseil, ce serait de prendre le temps ! Le GR20 est vraiment très technique et complexe ! Mieux vaut prévoir large et finir plus tôt que de se retrouver dans mon cas. Concernant les sacs, j’ai fait le choix de marcher léger, et c’est sans regret ! J’avais 2 tenues et des choses à grignoter, c’est suffisant. On peut se ravitailler dans les refuges sans problème. Les repas qu’ils servent le soir sont délicieux, surtout après une bonne journée de marche (je vous conseille les auberges et les bergeries qui sont davantage conviviales et les repas y sont copieux).

Et si c’était à refaire ?

Pour sûr, je reviendrai terminer ce GR en prenant le temps d’apprécier chaque merveille de la nature, paysages, bassins… sans objectif précis, en avançant selon mes capacités, la météo et les rencontres !

Merci beaucoup Laura pour ton retour d’expérience ! Même si effectivement tu n’a pas atteint (cette fois-ci) ton objectif initial, tu as effectivement eu la chance de vivre de facette du GR20. L’une sportive, l’autre plus amicale. On te souhaite de revenir dès que possible, ta prochaine expérience sera encore plus belle ! A bientôt !

A vous de laisser un commentaire !