Sylvestre Om, 20 ans du Québec – Le GR20 sud en groupe

Bonjour Sylvestre, peux-tu te présenter stp ?

Bonjour, je m’appelle Sylvestre Om, je suis un Canadien français de 20 ans et je vis au Québec. J’aime bouger, me donner des défis et me surpasser. J’adore la nature, les voyages, mes amis, de bons repas et les longues siestes dans mon hamac.

As-tu déjà une expérience de la randonnée ?

Oui avant le GR20 j’avais déjà fait quelques randonnées journalières :

  • Le mur des patrouilleurs (mont Albert) en Gaspésie (Québec), difficulté : 6/10
  • Muir Wood National Monument California, circuit mixte, difficulté 4/10
  • Parc national de la Mauricie (Québec), circuits mixtes, difficulté 4/10
  • L’acropole des braveurs, Parc National Haute-Gorges (Québec), difficulté 5/10

Quid de ton GR20 ? A quelle période, quel itinéraire ? En groupe ?

Je suis arrivé en Corse fin mai et j’ai entrepris la partie sud du GR20 de Vizzavona à Conca.

Sylsvestre et ses amis Canadiens sur le GR20 - Corse
Sylvestre et ses amis Canadiens sur le GR20 – Corse

J’étais avec un groupe d’une quinzaine de personnes provenant de mon école. J’ai cependant marché le plus souvent en sous-groupe de 2 à 4 personnes.

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

Faire le GR20 était une activité proposée par mon école dans le cadre d’une réalisation personnelle sujette à évaluation. J’avais entendu parler du projet l’an dernier mais je me suis vraiment décidé cette année. J’adore la nature, j’avais lu que le GR20 était un des plus site de trekking au monde et l’aspect d’être en autonomie complète pendant environ une semaine sur ce site semblait un défi et une réalisation à ne pas manquer.

Pour me préparer au GR20, j’ai fait beaucoup de montés d’escaliers et de jogging, je crois que la meilleure préparation est vraiment monter des escaliers avec et sans charge.

Pour me préparer, j’étais allé monter le mont Albert et le mur des patrouilleurs en Gaspésie cet hiver avec tout mon matériel que j’avais prévu d’apporter en Corse. Défi réaliste et qui a été un assez bon indicateur de condition physique et mon niveau de préparation pour le GR20.

Vue mer depuis la montagne Corse
Vue mer depuis la montagne Corse

Quel type de matériel avais-tu emporté ?

Comme j’étais en autonomie complète, j’avais beaucoup de matériel (peut-être un peu trop) :

  • Sac 70L (pesait 22 kg au début)
  • Sleeping bag
  • Bruleur et gaz
  • Mélange de noix et fruits séchés
  • Barres protéinées
  • Gourde d’un litre et une poche à eau de 2L (je ne la remplissais généralement pas au complet)
  • Essentielles de toilette
  • Vêtements (je vous conseille de n’apporter maximum que 2 ensembles)
  • Couteau multiusage
  • Bottes de randonnée (vasque)
  • Nourriture déshydratée (entre 1 et deux sachets par jour)
  • Tente
  • Matelas de sol
  • Hamac

Avez-vous eu de la neige ?

Comme ce n’était pas encore totalement l’été, il restait un peu de neige au sommet de quelques montagnes. Cependant ce n’était rien de majeur et aucune préparation particulaire n’a été requise.

Neige en sommet du GR20
Neige en sommets du GR20

Tes impressions positives ?

Le GR20 est une expérience incroyable ! Des points de vue à couper le souffle et tellement variés, des montagnes rocheuses aux prairies désertiques : le GR20 nous en fait voir de toutes les couleurs.

Les randonneurs sont souvent expérimentés, donc très agréables et de bons conseils. De plus, le personnel des refuges et des bergeries est souvent très chaleureux et conviviale (je pense à la bergerie de Basseta qui est très jolie et avec une belle ambiance de festivité, ce qui, a quelques jours de la fin du parcours, nous donne un regain de motivation)

J’ai également aimé la « mental game» du GR20. Route remplie de surprises, il ne faut jamais se décourager avant d’avoir atteint le sommet – même si celui-ci est parfois beaucoup plus loin qu’il n’y parait 😉

Des impressions négatives ?

Malgré le fait que j’ai fait le GR20 fin mai / début juin, la chaleur devient vite accablante, c’est pour ça qu’il faut se lever très tôt (je ne suis pas super matinal habituellement) et ne pas trop naiser durant la randonnée sous peine d’être complètement grillé.

Ton plus gros coup de cœur ?

Les paysages variés !

Crêtes - GR20 sud - Corse
Crêtes – GR20 sud – Corse

Un message à faire passer ?

Soyez Social ! Quand vous croisez des gens sur le parcours, dites « Bonjour » et si l’envie vous prend, discutez avec eux.

À mon avis, les randonneurs sont des gens sympathiques et la nature est un endroit parfait pour rencontrer des gens qui ont au moins un intérêt commun avec vous 🙂

Dans une randonnée de plusieurs jours comme le GR20, vous reverrez la plupart des gens à l’étape prochaine, alors pourquoi ne pas manger votre succulente nourriture déshydratée en compagnie de gens venus de partout dans le monde ? Par exemple, durant notre parcours, nous avons rencontré un Allemand qui s’est avéré être trop sympa. Lors du reste de notre voyage, nous sommes devenus potes avec lui et nous nous sommes même arrêtés dans sa petite ville.

Tes étapes et refuges préférés ?

Mon refuge préféré a été Paliri, car la vue est incroyable !

Paliri - Chemin de randonnée
Paliri – Chemin de randonnée

En fait, le GR20 nous garde vraiment le meilleur pour la fin de Paliri à Conca : la route est tout simplement magique, on se croirait de retour à l’ère jurassique où il serait possible d’apercevoir un ptérodactyle surgir d’un flan de montagne, ou voir les tête de sauropodes dépasser au loin 🙂

Etape Paliri - Conca - Corse
Etape Paliri – Conca – Corse

As-tu eu une astuce, qui fut pratique durant ton séjour, que tu pourrais partager ?

Premier conseil : application de localisation. Le GR 20 est balisé par des marques rouges et blanches ou des totems en pierres (dans le style des inukshuks), mais à certain endroit il est dur de se repérer. Alors, si vous voulez être sûr de votre coup, il existe des applications comme maps.me (application de navigation gratuite) qui offre le tracé du GR20 téléchargeable.

Second conseil : Partez tôt, ne vous laisser pas avoir ! La température en Corse est extrêmement variable et parfois même capricieuse. Par exemple, au petit matin, et toute la nuit d’ailleurs, il peut faire assez frisquet, tuque, gants, blouse chaude sont fortement conseillés pour éviter de se les geler pendant qu’on se prépare à partir. Attention, ne vous faites pas avoir, le temps se réchauffe extrêmement vite et déjà à 8 heures, il peut faire 25° Celsius. Si vous marchez d’un bon pas, partez entre 6H et 6H30, cela vous permettra d’éviter le pic de chaleur qui est insupportable.

Températures élevées corse
Températures élevées

De plus, cela vous permettra d’arriver assez tôt pour pouvoir avoir un bon emplacement si vous dormez en tente et de profiter du reste de votre journée. Si vous êtes un marcheur pas stressé du tout et qui déteste la chaleur, partez avant le lever du soleil. Il y a évidemment toujours l’option de partir plus tard et quand il fait trop chaud de s’arrêter et de prendre ça relax (ATTENTION A NE PAS MANQUER D’EAU PAR CONTRE!!!)

D’autres conseils pour nos lecteurs qui préparent le GR20 ?

Les meilleurs entrainements sont les montées de marches !

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Je veux définitivement refaire le GR20 un jour, mais cette fois-ci, je le ferai au complet du nord au sud, avec moins de monde et moins de nourriture déshydratée. Je m’en remettrai aux petites stations des refuges.

apres-une-journee-de-randonnee-corse
Après une journée de randonnée !

Merci beaucoup Sylvestre pour ton retour d’expérience ! Tu es le premier Canadien à partager ton expérience sur le blog, vraiment un grand merci à toi, et quelques-unes des expressions canadiennes sont vraiment agréables à lire, notamment les expressions « naiser » et les « bottes de randonnée en vasque » 🙂

Au plaisir de croiser de plus en plus de cousins Canadiens sur le GR20 et en Corse 😉

A bientôt donc pour un GR20 entier Nord-Sud ! A la revoyure ! 😉

A vous de laisser un commentaire !