Olivier Alziari-Santini, agent immobilier à Ajaccio – le GR20 en fin mai

Bonjour Olivier, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Olivier Alziari-Santini, j’ai 33 ans, j’habite à Ajaccio et je suis agent immobilier. Je pratique dès que le temps me le permet la randonnée, la chasse et la pêche. J’aime énormément être dans la nature, plus particulièrement en montagne. Je pratique la course à pied pour me maintenir en forme et de temps en temps de la nage en piscine.

Déjà expérimenté en randonnée ?

Je pratique souvent la randonnée à la journée de 6 à 20km et quand je peux sur 2 ou plusieurs jours. Naturellement la plupart du temps en Corse et une fois dans le Mercantour au-dessus de Nice.

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées hors GR20 ?

En Corse, le terrain de jeu est exceptionnel. Il est possible de faire des petites randonnées comme des grandes, sur un jour ou plusieurs, avec ou sans difficultés majeures et ce en toute saison.

bocca-d-oru-1840-metres

Mise à part les sentiers balisés de par le GR20 ou autre, il y a de très nombreux endroits à découvrir hors des sentiers battus. J’aime particulièrement une randonnée au départ de la forêt du Verghellu pour aller du côté de Petra Piana et profiter de tout ce qui se trouve aux alentours, Monte Ritondu, Maniccia, lac de Betaniella…

Mon deuxième endroit favori est le plateau de Camputile par le Tavignanu, Soccia ou encore Grotelle, cela permet de varier les boucles et de dormir au refuge de Manganu, un des refuges que j’apprécie le plus !

Quid de ton GR20 ? Quel itinéraire, quelle période ? Accompagné ?

J’ai réalisé le GR20 du 27 mai 2019 au 31 mai 2019. J’étais accompagné d’un ami d’enfance (Philippe Arnulf, 33 ans, travaille à Paris en tant que chasseur de têtes, originaire de Nice – très sportif également) avec qui nous partageons la même passion.

Olivier Alziari-Santini et Philippe

Nous avions prévu le GR20 dans sa totalité du Nord au Sud mi-juin mais nous avions dû décaler pour des raisons personnelles. Avec la neige tombée mi-mai et les conditions météorologiques, nous avons raccourci le parcours. Nous l’avons donc fait de Petra Piana à Conca en doublant les étapes.

Quel était le contexte de vouloir réaliser le GR20 ? Et quid de ta préparation ?

En termes de préparation, j’ai couru entre 10 et 15km par semaine pendant 3 mois, et j’ai essayé de faire au moins deux randonnées par mois avec du dénivelé. Nous avions décidé de la faire l’année passée après avoir fait trois jours de randonnée dans le centre Corse à la même période.

Quel équipement avais-tu emporté ?

Nous avions tous les deux des sacs de 50L entre 10 et 12kg. Nous avions toujours 2L d’eau chacun dans une poche à eau, 3 tee-shirts, 3 caleçons, 3 paires de chaussettes, une polaire, une veste en duvet pour le soir, une veste et un pantalon Gore-Tex, un pantalon/short, un caleçon de compression pour la nuit et des chaussures tiges hautes Gore-Tex.

Pas de tente, nous avons alterné entre refuge, tente louée et petit plaisir une chambre d’hôtes à Vizzavona.

En termes de nourriture, seulement des barres énergétiques et des fruits secs, nous prenons nos repas en refuge ou bergerie. Nous avions juste matelas, duvet et coussin gonflable.

gr20-sud-nord-panneau-et-bergerie

Tes impressions positives ?

Nous nous sommes régalés, même avec des journées entières sous la pluie.

cascade-fin-mai-corse

Le physique et le moral était au top ! Nous avons noué de bons liens avec d’autres randonneurs, les gardiens sont au top contrairement à ce que l’on peut dire, peut-être parce que je suis d’ici aussi… la nature, forcément rien à dire, une montagne, là, dans la mer. Des cadres exceptionnels à toute heure et à chaque étape.

couelurs-rougeatres-corse

Du négatif ?

Les punaises de lits ! Nous avons échappé à ces désagréments mais elles sont présentes à certains endroits. Il faut vraiment trouver une solution. Peut-être commencer par réaménager quelques refuges qui sont en mauvais états.

Ton plus gros coup de cœur ?

L’arête « A Monda » après le refuge d’Usciolu !

olivier-sur-le-chemin-de-crete-gr20

Ton étape et ton refuge préféré ?

J’ai adoré la partie entre le col de Verde et le Col de Bavella, on longe des crêtes, traverse des forêts, le plateau du Cuscionu, la variante Alpine de Bavella, des points de vue à couper le souffle et des endroits idylliques !

bavella-paliri-conca

J’adore le refuge de Petra Piana car c’est un endroit où je vais très souvent mais j’ai beaucoup aimé le nouveau refuge d’Asinau, il est beau, propre et magnifique dans ce cadre.

Un message, un remerciement ?

Je remercie tout d’abord mon ami de m’avoir suivi dans cette aventure, avec qui j’aime énormément partager ces moments. Je remercie également tous les gardiens qui nous ont bien reçus et avec qui nous avons partagé de bons moments. Et aussi, ça a été un plaisir de faire connaissance avec des personnes venues de tout horizon avec qui nous avons de bons souvenirs au refuge d’Asinau notamment. Ils seront se reconnaître s’ils voient cette interview !

Quelles astuces peux-tu recommander ?

Je conseille à chacun de partir le plus léger possible et éviter les choses inutiles, de prendre des affaires de qualité, ne pas en s’encombrer de la tente et des repas et surtout de partir le plus tôt possible le matin pour arriver tôt, se reposer et profiter des fins de journée.

Un dernier conseil à partager avec les lecteurs qui préparent le GR20 ?

Rester vigilant sur la météo. Elle est compliquée en Corse, du fait d’être exposé à tous les vents, le temps tourne très vite chez nous. Les orages sont soudains et très violents, donc nous visions toujours un refuge, un abri ou une bergerie entre 12h et 15h maximum.

brouillard-et-nuage-gr20

Si tu envisageais de le refaire, changerais-tu quelque chose ?

J’envisage de faire la partie Nord du coup l’année prochaine et puis toutes les années si possible. J’essaierai à terme de partir de plus en plus léger avec ravitaillement et autre pour pouvoir profiter encore plus des paysages, des refuges et de ce qui nous entoure.

la-corse-au-printemps

Envie de rajouter quelque chose ?

C’est une aventure exceptionnelle que je conseille à tous les amoureux de la randonnée et de la nature. Profitez de ces instants et de ce qui vous entoure. Nous restons sur une île en pleine Méditerranée avec des passage à près de 2600 mètres d’altitude. Il y a peu d’endroits dans le monde autant préservé et brut, ne le gâchez pas et respectez-le.

Merci Olivier, c’est très vrai ! Et ce dernier conseil doit s’appliquer dans n’importe quel endroit de ce monde, que ce soit en montagne, en mer, à la campagne et même encore en ville ! Si tout le monde sur cette planète pouvait respecter son environnement, l’Humain, ainsi notre planète s’en porteraient bien mieux !

Je te donne alors rendez-vous l’année prochaine Olivier pour la partie Nord du GR20, et j’enregistre également ton engagement à le refaire toutes les prochaines années aussi 😉 A bientôt Olivier !

A vous de laisser un commentaire !