Marine & Guillaume, 2 Auvergnats exilés à Paris – Leur GR20 début août

Bonjour Marine, peux-tu vous présenter ?

Bonjour, nous sommes Guillaume et Marine, deux auvergnats exilés à Paris depuis plus de 3 ans pour des raisons professionnelles.

Marine & Guillaume - Août 2018
Marine & Guillaume – Août 2018

Guillaume travaille en finance et est passionné de trail. Il pratique également le ski de fond, le vélo de course et la natation. En ce qui me concerne, j’exerce dans le domaine de la communication digitale et pratique différents sports tels que la course à pied, le yoga et le fitness.

Déjà expérimentés en randonnée ?

Le GR20 fût une grande première pour moi. J’ai déjà effectué quelques randonnées journalières en Auvergne, mais elles n’ont jamais égalé celle-ci aussi bien en termes de distance que de difficulté.

Guillaume était quant à lui bien plus expérimenté : ascension du Misti au Pérou (5825m en 2 jours), randonnée autour du Mont Cook en Nouvelle Zélande (5 jours), etc.

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées à faire en Auvergne ?

Nous recommandons le GR30 qui traverse l’Auvergne du nord au sud, ainsi que des randonnées dans le massif du Sancy, notamment celle de la vallée de Chaudefour au départ du Mont-Dore (1 journée).

Quid de votre GR20 : quelle période, quel itinéraire ?

Nous avons effectué le GR20 en duo, du nord au sud, de fin juillet à mi-août (sur 15 jours).

Le tracé blanc et rouge du GR
Le tracé blanc et rouge du GR

La première étape fût donc Calenzana et la derrière Conca.

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

Après nos précédentes vacances (très reposantes), nous avions envie d’aventure. J’ai toujours rêvé de découvrir la Corse, c’est alors que l’idée de faire le GR20 nous est venue.

Concernant la préparation, Guillaume s’entraînait déjà pour des courses longues cette année (Maxi Race, UT4M et SaintéLyon). De mon côté, j’ai surtout travaillé le cardio en suivant des cours de cycling et fait du renforcement musculaire.

Quel matériel aviez-vous emporté ?

En termes de matériel, je suis partie avec un sac Sirrus de la marque Osprey (50L) et Guillaume un Aircontact PRO de Deuter (60 +15L). Leur poids respectif était de 8kg et 12,5 kg, ce à quoi nous avions chacun ajouté une poche à eau de 2L, ainsi qu’une gourde de 500ml sur le côté (poids finaux : 10,5 et 15kg).

La mer à l'horizon, depuis le GR20
La mer à l’horizon, depuis le GR20

Nous avions notre propre tente (Camp minima 2SL), des matelas de sol gonflables (Forclaz trek 700 Air L – attention, l’un d’eux était défaillant à l’achat et nous ne l’avions pas suffisamment testé avant de partir), ainsi que nos sacs de couchage (Grasshopper de la marque Valendré et Seeker de la marque Kathmandu).

Bivouac Marine & Guillaume
Bivouac Marine & Guillaume

Pour la nourriture, simplement quelques barres (Bjorg) et fruits secs (amandes, pistaches, bananes). Nous prenions généralement nos dîners aux refuges le soir (env. 20€/pers. + prévoir de l’argent liquide).

Concernant les chaussures, Guillaume avait des Dakota et j’ai acheté une paire de Scarpa (référence : R-evolution PRO GTX) que je recommande vivement mais il faut en essayer beaucoup afin de trouver sa paire.

Nous recommandons fortement d‘opter pour les bâtons de marche, particulièrement utiles pour soulager les articulations dans les descentes.

Enfin, pour les vêtements, nous avions chacun 2 shorts, 2 t-shirts, 1 t-shirt à manches longues, 1 pantalon imperméable, 3 paires de chaussettes et une première couche longue pour les jambes.

Vos impressions positives ?

  • Des paysages à couper le souffle, les refuges sont généralement situés dans des endroits magnifiques où on peut admirer de beaux couchers et levers de soleil.
  • Des rencontres uniques et enrichissantes, avec qui nous avons beaucoup partagé pendant le GR20 et espérons conserver.
  • La sensation de dépassement de soi évidemment.
Lac de Nino
Lac de Nino

Des impressions négatives ?

  • Les descentes de certaines étapes du nord ont été très difficiles, notamment pour les genoux.
  • Le prix excessif du dîner dans certains refuges (22€/pers. pour 2 louches de lentilles, du pain de mie Harry’s et 1 abricot en sirop, le tout sans couverts).
  • L’état lamentable des sanitaires (pas de verrou sur la porte, plus d’eau froide après 18h par exemple).

Votre plus gros coup de cœur ?

Incontestablement les paysages.

La Corse - GR20
La Corse – GR20

Étapes et refuges préférés ?

Un passage obligé par le refuge de l’Onda, juste pour leurs lasagnes aux brocciu et épinards ! Sans doute les meilleures que nous ayons mangées.

Bocca u Saltu - GR20
Bocca u Saltu – GR20

Nous recommanderions également de vous arrêter à la bergerie de Croci, où Sandrine accueille les voyageurs avec soin, les plats sont délicieux et les tarifs sont plus qu’honnêtes.

Un message à passer pour les futurs randonneurs du GR20 ?

Il faut être particulièrement attentif à la météo et se renseigner sur quoi faire en cas d’orage, surtout lorsqu’on est en altitude.

La passerelle suspendue Spasimata - GR20
La passerelle suspendue Spasimata – GR20

Une astuce à partager ?

Penser à prendre une fine corde pour faire sécher le linge (système d’attache avec les bâtons de randonnée). Nous n’y avions pas pensé et cela nous aurait été très utile.

Un dernier conseil pour les lecteurs qui préparent leur GR20 ?

Pour les novices comme moi, je recommanderais des exercices avec un sac de 10kg pour préparer les articulations (surtout les genoux) et si possible de tester sa condition physique sur une étape nord, avant de le faire dans son intégralité.

Si vous envisagiez de refaire le GR20, changeriez-vous quelque chose ?

Nous partirions moins chargés (-10 kg pour Guillaume et -7kg pour moi), en enlevant notamment quelques vêtements et produits d’hygiène qui nous ont certes apporté du confort durant ces 15 jours, mais le plus grand des conforts reste de voyager léger.

Envie de rajouter quelque chose ?

Un grand merci pour le travail que tu fais.

Nous avions consulté le site avant de partir bien sûr, mais également ton blog et les réseaux sociaux. Ce fût aussi bien une aide, qu’une source d’inspiration.

Merci beaucoup Marine et Guillaume, votre message me touche ! Oui, rien de mieux que la parole d’anciens randonneurs pour aider les prochains randonneurs à préparer au mieux leur GR20 !

J’espère vous relire pour une prochaine édition !

A vous de laisser un commentaire !