Isabelle : son GR20 Nord-Sud entier en solo – juin 2017

Bonjour Isabelle, peux-tu te présenter stp ?

Bonjour, je suis Isabelle, j’ai 53 ans.

La neige encore bien présente en juin sur la partie Nord
La neige encore bien présente en juin sur la partie Nord

Je suis agricultrice et j’ai décidé au mois de février dernier de me préparer pour faire le GR20. J’ai découvert la Corse et ses chemins magnifiques en 2014, et je voulais absolument y revenir et « approfondir » le sujet.

As-tu déjà une expérience de la randonnée ?

Jusque là, je n’avais fait que des balades de quelques heures. J’habite entre Lot et Dordogne, une région où les chemins et les paysages exceptionnels abondent. Ils ont été mon terrain d’entraînement.

A quelle période as-tu fait le GR20 ? Quel parcours ?

J’ai fait le GR20 de Calenzana à Conca en 13 jours du 7 juin au 19 juin 2017.

Boccas Crucetta - 2.452M - GR20 Nord
Boccas Crucetta – 2.452M – GR20 Nord

Quel était le contexte pour toi de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

Pour des raisons familiales compliquées, j’avais besoin de m’aérer la tête. J’ai repensé au GR20 en février et en avril, je réservais mes billets d’avion pour partir seule. Je marche depuis plusieurs années, pas énormément, environ une ou deux fois par semaine, une quinzaine de kilomètres. J’ai donc intensifié l’entraînement : jusqu’à 50 kilomètres par semaine de marche rapide. Je me suis achetée de nouvelles chaussures et un sac à dos que j’ai chargé à 5 kg environ avec la poche à eau, et j’ai marché un bon mois avec avant mon départ.

Rivière et Foret : GR20 sud
Rivière et Foret : GR20 sud

Quel type de matériel as-tu emporté ?

J’avais un sac de 30L Quechua, avec une poche à eau de 2L, plus une gourde souple Salomon de 25 cl dans mon sac banane (Je n’ai jamais manqué d’eau. Il y a beaucoup de sources sur le circuit).

De bonnes chaussures de randonnée très légères avec une échancrure au niveau du talon et cela était un vrai confort !!!

J’ai pris trop de vêtements ! 2 tee-shirts manches courtes + 1 à manches longues pour la nuit, 2 shorts, 2 pantalons de randonnée légers ; une veste polaire et un coupe vent m’auraient suffit.

Il faut dire que j’ai eu une chance extraordinaire avec la météo ! 4 gouttes de pluie et une heure de brume en tout. Le reste du temps : que du soleil. Même les nuits, j’ai trouvé mon duvet trop chaud.

Une baignade pendant le GR20
Une baignade pendant le GR20 ?

Je n’avais que des barres de céréales et des pâtes de fruits sur moi. J’ai toujours mangé en refuge. J’ai dormi les 2 premières nuits en refuge puis à partir d’Asco, j’ai loué une tente. Elles sont équipées de matelas et sont confortables.

Tes impressions sur les relations entre randonneurs ?

Mes relations avec les autres randonneurs ont été géniales. Tout le monde fait attention à tout le monde, et ça fait du bien de voir que l’homme peut revenir à ces valeurs là.

Les gardiens sont dans l’ensemble attentionnés. Chaleureux même pour certains (Tighjettu, Onda, Paliri).

Un seul m’a déçu, moi et beaucoup d’autres d’ailleurs !!! Asinau, pas aimable du tout ! Peut-être que ses conditions de travail y sont pour quelque chose. Il n’y a qu’un tout petit « refuge » en dur. Il cuisine dehors et il y a une tente blanche avec 3 tables et bancs pour les repas des randonneurs. Un jeune homme est là pour le seconder, heureusement car il est un peu plus « diplomate » 😉

Tes étapes préférées ?

Mes étapes préférées ? Les 2 qui m’ont mis les larmes aux yeux !!! La première et la dernière.

La mer omniprésente la montagne
La mer, omniprésente, la montagne…

Toutes les étapes sont fantastiques. Tout y est. Le minéral, le végétal, l’animal. La mer, omniprésente, la montagne, qui vous prend dans ses bras et accepte de vous laisser passer. Les couleurs, les odeurs, le bruit du vent dans les arbres ou du lézard qui s’échappe devant vous, la familiarité des choucas qui viennent vous voler vos barres de céréales, tellement de petites choses qui prennent des proportions énormes.

gr20 oiseaux choucas corse
… la familiarité des choucas qui viennent vous voler vos barres de céréales

Parce que nos émotions sont décuplées par cette sensation d’être en continu à fleur de peau. Difficile de décrire tout ça.

L’effort physique et la beauté du cadre m’ont amené à cette forme de rêve éveillé.

bassin naturel gr20
Bassin naturel sur le GR20

C’était vraiment formidable.

Quelles sont tes impressions de manière générale ?

Ce GR20 n’a été que du bonheur pour moi.

chevaux mules gr20 corse
Le meilleur moyen de transport pour ravitailler les refuges de Corse …et écologique !

Pour mes pieds, j’avais consulté une pédicure podologue avant de partir qui m’avait très bien conseillé pour les préparer : 1 mois avant le départ, au coucher, alterner un soir sur deux : masser avec crème Nok et frotter plante et dessus des pieds avec un demi citron pour les tanner). Grâce à cette astuce je n’ai pas eu d’ampoule et j’ai pu profiter de cette randonnée au maximum.

Un vrai bonheur, des paysages fantastiques, des rencontres épatantes (avec qui je garderai contact), un retour au plus près de la nature qui m’a apporté des émotions intenses.

Soleil plongeant sur la mer
Soleil plongeant sur la mer…

J’ai beaucoup pleuré entre Paliri Et Conca. La vue sensationnelle sur la côte et Porto-Vecchio, les aiguilles de Bavella, la fin de l’aventure, la fatigue aussi sans doute (ce jour là, j’ai doublé les 2 dernières étapes).

Bref, j’ai parcouru les derniers kilomètres un poids sur le cœur.

Quitter l’aventure me rendait triste.

Envie de rajouter quelque chose ?

Une dernière chose ! Les punaises de lit ne sont pas un mythe !!! Je les ai vues ! C’est pourquoi j’ai dormi en tente dès Asco !!!!

Je garderai un souvenir merveilleux de cette expérience. Je le referai, peut-être dans le sens sud-nord pour avoir l’autre vision du GR20. Sinon je ne changerai rien.

Merci de m’avoir permis de m’exprimer sur cette aventure exceptionnelle !

Isabelle

Merci beaucoup Isabelle pour ton retour d’expérience très émouvant ! En te souhaitant tout le meilleur après cette année qui semble avoir été éprouvante pour toi !

Bonne continuation !

Et au plaisir de lire ton prochain retour d’expérience GR20 Sud-Nord d’ici quelques années 😉

Isabelle - GR20 en solo - Calenzana - Conca
Isabelle – GR20 en solo – Calenzana – Conca

5 commentaires à propos de “Isabelle : son GR20 Nord-Sud entier en solo – juin 2017”

  1. Rétroliens : Résultats du Challenge Photos : Les gagnants sont ...

  2. Bonjour, nous avons terminé le Gr 20 le 9 juillet. Nous sommes passés aussi par le refuge Asinau. Ce qui nous as surtout déplu est le manque d’hygiène. Le gardien préparait sa viande en plein soleil avec quantité de mouches autour. Résultat nous sommes plusieurs à avoir eu la diarrhée le lendemain. On a même retrouvé des mouches dans une assiette…
    Mis à part cela, on a adoré le GR20. 😎

    • Mon seul jour brumeux du gr a été à Asinau !!! Du coup pas de mouche ! La nourriture même sommaire a toujours été correcte et je n’ai pas eu de soucis intestinaux. Heureusement ! Mais je crois que ces petites mésaventures n’entament pas le souvenir extraordinaire de ce sentier.

  3. Bonjour Isabelle
    Nous avons mangé ensemble à Asinau (Jean-Yves,Christine et moi david) Tu es indulgente avec ce gardien .Il est vrai que ses conditions de travail sont un peu difficiles mais il semblait déjà con avant que le refuge ne brûle .Mais il fait partie de l’aventure et restera finalement un bon moment avec son coup de gueule . « vous vous croyez où … au resto u… qui vous a dit de commencer à manger ? »

    • Salut David, comme tu dis si bien, ce coup de gueule fait partie de l’aventure et finalement me fait rire aujourd’hui 😁 J’espère que la fin du gr s’est bien passé pour toi. Amicalement. Isabelle

A vous de laisser un commentaire !