Guillaume Coulon, co-fondateur de l’application mobile Adventurer

Bonjour Guillaume, peux-tu te présenter stp ?

Je m’appelle Guillaume, 28 ans, co-fondateur de l’application Adventurer, toujours en quête de montagnes été comme hiver. Comme beaucoup de français, j’aime voyager, et d’une façon simple avec un sac sur le dos. Lors de mes derniers voyages, j’ai toujours essayé de caler une rando, un trek ou un défi sportif. Le mojito au bord de la piscine, c’est sympa mais on s’en lasse vite !

Vidéo de Guillaume et ses amis, GR20 :

As-tu déjà une expérience de la randonnée ?

Breton de naissance, j’avais a priori plus vocation à naviguer sur l’Atlantique qu’à gravir des montagnes même s’il existe des (petites !) montagnes en Bretagne comme les Monts d’Arrée. Depuis tout petit, j’ai toujours aimé voir les choses d’en haut. Quand j’arrive dans une ville, mon réflexe est toujours de chercher un point haut. Un peu à l’instar de Sylvain Tesson et de sa stégophilie, j’ai toujours aimé voir les choses d’en haut.

Depuis, au gré de mes voyages, j’ai fait de belles randos/treks comme l’Inca Trail au Pérou et très récemment le GR20 en 5 jours et gravi quelques montagnes mythiques : Huayna Potosi (Bolivie), Mont Tongarino (Nouvelle Zélande), Mont Aragat (Arménie), Mont Tobkal (Maroc), Mont-Blanc (France), Kilimandjaro (Tanzanie).

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées à faire ?

Hormis le GR20 et une portion de GR10 effectuées récemment, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour une rando au Kirghizistan autour de Ala-Kol et Altyn Arashan, d’une durée de 3 à 5 jours, et d’un niveau difficile. Le paysage est absolument magnifique avec des passages qui frisent les 4.000 mètres (plus d’infos : www.goatsontheroad.com/hike-remember-trekking-ala-kol-altyn-arashan). Pour tous les amoureux de randos en général, je vous conseille ce petit pays centrasiatique encore peu fréquenté des touristes, pour l’instant !

Tu es le co-fondateur de l’application mobile Adventurer. Peux-tu nous parler de cette app ?

Adventurer est une application mobile pour les passionnés de sports d’aventure. Le projet Adventurer est parti d’un constat simple : l’absence de plateforme de mise en relation directe pour les pratiquants de sports de nature et sports extrêmes. Disponible via une application mobile, Adventurer permet de mettre en contact facilement ses utilisateurs entre eux afin qu’ils échangent sur leurs passions et leurs projets. L’objectif est de permettre aux aventuriers de partager des bons plans, réussir leurs défis et imaginer leurs prochains exploits !

Adventurer - application mobile
Adventurer – Application mobile

Adventurer est destiné à trois univers : l’air (parapente, parachutisme), la mer et les eaux vives (voile, canoë, plongée, kitesurf, planche à voile, surf, canyoning) et la montagne (alpinisme, escalade, trail, VTT, ski de randonnée, via ferrata).

Adventurer proposera à ses utilisateurs de créer leur « CV de l’aventure » et de les mettre en relation directe avec d’autres utilisateurs dont les profils « matchent » sur le plan de leurs passions et des défis qu’ils souhaitent réaliser (ex : faire le GR 20 en Septembre 2017 ; gravir le Mont-Blanc en avril 2018 ; etc.).

Par un système de « swipes », les utilisateurs peuvent choisir parmi des profils sélectionnés par l’algorithme de l’application et ainsi engager une conversation pour se donner toutes les chances de réussir leur prochaine aventure.

Nous travaillons depuis maintenant 3 mois sur le développement de l’application qui sortira sur l’App Store et Google Play fin août / début septembre. Nous sommes une équipe de 4 personnes composée de moi-même, Guillaume (porteur du projet), Matthieu (finances), Bruno (UX designer) et Jérémie (développeur full-stack), tous amoureux du voyage, de la nature et des sports outdoor !

Etes-vous en recherche de quelque chose de spécifique ?

Afin de nous permettre de sortir l’application au plus vite, nous avons lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank afin de nous permettre de financer les coûts de développement de l’application et les frais liés au lancement de l’app pour réunir dès le départ un maximum d’utilisateurs. Si vous souhaitez nous soutenir, voici le lien vers notre page : www.kisskissbankbank.com/fr/projects/adventurer-mobile-app-for-outdoor-explorers

Concernant ton GR20, quand l’as-tu fait ? Quel sens de parcours ?

Dernière semaine de juin avec deux amis du Nord au Sud en partant de Calenzana : à notre grande surprise, les chemins sont encore peu fréquentés, et il nous arrivait de passer une heure sans croiser personne !

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 pour toi ? Une préparation spécifique ?

Ces défis-là naissent toujours autour d’une (voire deux) bière avec des amis. Là encore, on a décidé de ça sur un coup de tête de « faire le GR 20 » autour d’avril-mai. Ma préparation physique a été quelque peu affectée par une déchirure musculaire au rugby fin mai… j’ai donc tout misé sur le courage et le serrage de dents !

Quel matériel avais-tu emporté ?

Notre objectif était de partir le plus light possible (sac de 5-6 kg) afin de tripler les étapes en courant dans les descentes grâce à nos chaussures de trail. Donc, autant dire qu’on n’allait pas prendre réchaud et casserole. J’ai même fait le choix (un peu regretté par la suite, notamment au refuge perché d’Usciolu) de ne pas prendre de sac de couchage pour ne pas s’alourdir !

Restait-il encore de la neige sur des sections ?

Quasiment aucune neige, et tant mieux étant donné notre équipement léger.

Tes impressions… positives :

La beauté brute rocailleuse du paysage, les odeurs enivrantes des plantes et cochons corses ainsi que la rudesse bienveillante des gardiens de refuge.

Impressions négatives ?

Un bâton de rando qui casse dès le deuxième jour, un rythme trop soutenu avec des étapes triplées et le sentiment de ne pas profiter pleinement de mes « impressions positives ».

Qu’as-tu préféré le plus à propos dans ton GR20 ?

Question difficile, je dirais autour du Monte Cinto, des rochers partout, du vent à décorner des bœufs et pourtant, on s’y sent bien !

Une remarque ?

Je regrette de ne pas être passé par le mythique cirque de la solitude. Je comprends les impératifs en termes de sécurité, mais chaque randonneur/alpiniste doit prendre conscience des risques inhérents à toute activité de montagne… fermer des voies de façon un peu arbitraire, après des événements malheureux, laisse un petit goût amer…

Tes refuges préférés ?

Mon refuge préféré a été Manganu à égalité avec Usciolu pour l’accueil réservé par les gardiens, aussi bourrus que sympathiques !

Au refuge d’Asinau, les travaux avancent-ils ?

Nous sommes passés en coup de vent à Asinau, j’avoue ne pas avoir remarqué les travaux en cours !

As-tu une astuce que tu pourrais partager ?

La petite astuce personnelle, c’était la légèreté de notre sac et c’est peut-être psychologique, mais les chaussettes de contention (qui ressemble un peu à celles de grand-mère !) qui ont permis de ne pas avoir de crampes au mollet !

Un dernier conseil pour les lecteurs qui préparent leur GR20 ?

Un conseil, toujours se dire que le prochain refuge est visible du sommet que vous êtes en train de gravir !

Si tu envisageais de refaire le GR20 un jour, changerais-tu quelque chose ?

Si je retente l’expérience un jour, je pense la faire à un rythme moins soutenu et ayant le temps de profiter de l’île de Beauté derrière, car nous sommes partis en avion de Figari directement après avoir fini !

Envie de rajouter quelque chose ?

L’objectif d’Adventurer, c’est vraiment de permettre aux passionnés comme vous et moi, d’échanger et de trouver une source d’inspiration pour de futurs voyages et de futures randos !

Si le projet vous branche : vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook : www.facebook.com/AdventurerApp

Message passé ! Merci beaucoup Guillaume pour ton retour d’expérience et pour ton appli !

On va la télécharger, l’idée est très bonne !

A vous de laisser un commentaire !