Flo, 27 ans, kiné à Nice – le GR20 entre amis

Bonjour, peux-tu te présenter s’il te plait ?

Salut, moi c’est Flo, j’ai 27 ans, je viens de Nice où je suis kiné. Je suis sportif depuis petit et passionné par la course à pied et la montagne.

au-dessus-des-nuage-gr20-flo

Déjà expérimenté en randonnée ?

J’ai fait pas mal de randos car j’ai la chance de vivre dans une région où il y en a des tonnes. De la basse montagne à moins de 30 minutes de voiture et la moyenne voire haute montagne à environ 1h, où on trouve tous les terrains, tous les dénivelés et toutes les difficultés. Avant le GR20, j’avais surtout fait des randos à la journée, de toutes durées, avec des dénivelés jusqu’à 1500m mais peu sur plusieurs jours.

Peux-tu nous en conseiller dans la région niçoise ?

Dans la région, si on cherche des petites randos courtes et assez faciles avec des points de vue incroyables, j’adore le Mont Bastide et la Cime de Baudon. Un peu plus dur mais forcément incontournable, le parc du Mercantour qui est une merveille de la région et que je projette de traverser en août. La vallée de la Vésubie est mon endroit préféré pour randonner pas très loin de chez moi et la vallée des Merveilles, le lac noir sont aussi des randos magnifiques.

Mon plus gros coup de cœur est loin d’ici mais je suis tombé amoureux de l’île de la Réunion en vacances il y a 3 ans et j’y retourne en fin d’année. Avec bien sûr le volcan qui est le plus beau paysage que j’ai jamais vu mais une attirance vraiment particulière pour le cirque de Mafate qui est juste incroyable.

Quid de ton GR20 ? Quelle période, quel itinéraire ? Accompagné ?

J’ai fait le GR20 avec deux amis d’enfance, Alex et Nathan de fin août à début septembre dans le sens Nord Sud de Calenzana à Conca en 11 jours.

Flo et ses amis sur le gr20

Quel était le contexte de vouloir réaliser le GR20 ? Une préparation spécifique ?

L’objectif, c’était de découvrir la Corse, qu’on connaissait, un peu différemment et de lier ça à un défi physique entre amis. Nous en parlions depuis plusieurs années, puis sur un coup de tête début 2018, on a pris les billets. Nous avons fait quelques randos tout au long de l’année mais pas de préparation spécifique, du sport d’endurance régulièrement, mais pas forcément pour préparer le GR20.

batons-de-randonnee-utile-gr20

Quel équipement avais-tu emporté ?

Nous avons choisi de dormir en refuge, ce que nous avons regretté par la suite. Pour la nourriture, nous achetions dans les bergeries, villages traversés. Pain charcuterie fromage fruit le midi et le soir, soit nous commandions au refuge, soit nous nous préparions nous mêmes avec les courses qui nous restaient. Nous avions chacun des fruits secs et barres de céréales en plus pour les pauses et 2 à 3 L d’eau par jour, il fait hyper chaud quand le soleil est là (et il ne nous a quasiment pas quitté).

flo-nice-et-amis-en-corse

Les sacs à dos étaient de 60 à 70L (trop gros) et nous avions environ 10 à 12 kilos à porter. Nous avions tous les 3 des chaussures montantes. Nous avions 3 ou 4 hauts et sous vêtements de rechange en plus de la tenue de départ (en lavant tous les jours au refuge on peut en supprimer une facilement), des vêtements techniques (veste, coupe vent, bonnet, gants). Pour le soir, une paire de tong et un survêtement et polaire pour les nuits fraiches.

Tes impressions positives ?

La beauté du paysage, les levers de soleil sur les sommets et couchers aux refuges, la diversité entre le nord et le sud, la météo hyper bonne (beau tout le temps sauf un jour), le sentiment de liberté qui donne vraiment l’impression d’être seul au monde à de nombreux endroits et les rencontres avec des gens de plein d’endroits différents et le fait bien sûr de forger des amitiés.

nuage-et-cimes-corses-flo

Du négatif ?

La vétusté des refuges (ok ce n’est pas l’hôtel mais il y a des limites 🙂 ), le manque de civisme de certains et les punaises de lit qui nous ont fait regretter de ne pas avoir dormi en tente, et certains randonneurs qui sont vraiment arrogants.

Ton plus gros coup de cœur ?

Difficile de dégager un seul souvenir, mais pour l’ambiance entre nous, je dirais les apéros en fin d’après-midi après avoir fini la journée et pris la douche (souvent glaciale mais on oublie une fois que c’est fini) c’était vraiment le top. Sinon l’arrivée à la brèche de Capitello nous a marqué : le lac au milieu de toutes ces pierres au lever du soleil avec le vol d’une buse… incroyable.

ciel-et-montagnes-corses-flo

Ton étape et tes refuges préférés ?

Notre étape préférée est sans hésitation celle de Petra Piana à Onda par les crêtes où la vue mer des 2 côtés est une pure merveille.

Les refuges que nous avons préférés sont, pour le cadre, celui de Ciottulu di I Mori où nous avons eu un coucher de soleil juste dingue et celui de Petra Piana (juste un stop à midi) où le panorama est fou. Pour l’ambiance, le premier, qui a malheureusement brûlé depuis, celui de Ortu di u Piobbu, le cadre est aussi magnifique mais c’est surtout le fait qu’il nous plonge vraiment dans l’aventure après la première étape, c’est là qu’on a compris qu’on y était réellement.

Un message à passer ?

Merci à Nathan et Alex pour cette traversée incroyable.

gr20-avec-un-chien-flo

Plus qu’une traversée, une véritable aventure avec des rencontres aussi inattendues que géniales mais aussi des moments difficiles dans les jambes et la tête et c’était vraiment top de partager ça avec eux. On embrasse aussi ceux qui ont fini la traversée avec nous et qui se reconnaîtront s’ils passent par là, venez à Nice quand vous voulez (Alain, Seb, Claudine, Gérard, Ahmoud, Blaise, Eï) !

Un objet ou une astuce que tu pourrais partager ?

Le conseil pour profiter au maximum de la beauté des paysages serait de se lever tôt (5h max) pour démarrer au frais et arriver tôt au refuge pour apprécier le cadre et avoir le temps de se poser pour prendre le goûter et/ou l’apéro avant le repas du soir (oui, on a beaucoup beaucoup mangé 😊).

fin-de-journee-randonnee-gr20-flo

L’objet hyper pratique et qui ne prend pas de place : les pastilles de purification d’eau… ça peut sauver l’estomac dans certains cas où l’eau n’est pas si potable que ça (bravo les gars vous êtes des héros).

D’autres conseils pour ceux qui préparent le GR20 ?

Sinon, partir avec des personnes du même niveau me paraît important aussi, on avançait au même rythme, c’est bien, ça évite les attentes ou la fatigue supplémentaire.

Ne pas oublier la caméra ou l’appareil photo pour immortaliser certains moments assez uniques mais surtout ouvrir ses yeux.

coucher du soleil - montgne corse - flo

Pour la nourriture, il vaut mieux pour le budget profiter des quelques villages traversés pour ravitailler pour plusieurs jours plutôt que d’acheter en refuges où les courses coûtent une blinde.

Le nord est nettement plus difficile et technique que le sud, c’est facile d’aller vraiment plus vite dans le sud. On a croisé certaines personnes (dont un, s’il nous lit il nous reconnaitra sans doute 😉 ) qui étaient vraiment en difficulté dans le nord.

gr20-sud-montagnes-nuages-flo

Si tu envisageais de le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Si on devait le refaire (on le refera), on prendrait directement une tente, moins d’affaires de rechange (on peut laver facilement à chaque refuge ou presque) et un sac de couchage plus performant (Alex et Nathan en avaient des plus techniques), moi j’ai eu vraiment froid la nuit (avec mon 10°- 5°), un peu d’alimentation déshydratée.

J’essaierais de le faire plus vite en partant un peu plus léger : je pense qu’on peut (en ayant une bonne condition physique) profiter du paysage sans que ce soit insurmontable physiquement en 8 jours.

Envie de rajouter quelque chose ?

Merci de nous avoir permis de décrire notre aventure à ceux qui l’ont déjà faite ou à ceux qui projettent de la faire. Faire le GR20 c’est bien, mais le partager entre amis c’est le top.

Pour ceux qui hésitent encore, c’est faisable à condition d’être un minimum préparé et en bonne condition physique, alors n’hésitez pas et lancez vous, c’est la folie…

omerta-blague-rien-entendu-rien-vu-rien-dit

Un grand merci Flo pour ton retour d’expérience !

Effectivement, en groupe, il est important de faire le GR20 avec des personnes d’un même niveau sportif. Et pour ceux qui envisagent de le faire en couple, il faut se préparer aux potentielles différences sur le plan « physique » et « endurance », et accepter de devoir faire des compromis, soit ralentir la cadence pour marcher au même rythme, soit définir des temps de pauses (en haut des montées par exemple), et prenant soin que le partenaire arrivant en second ait aussi le temps de faire sa pause nécessaire 😉

Merci aussi pour tes suggestions de randonnées dans le 06, qui est effectivement un excellent terrain pour la randonnée ! A bientôt !

Une réponse à “Flo, 27 ans, kiné à Nice – le GR20 entre amis”

A vous de laisser un commentaire !