Florian alias RandoFloto – GR20 Nord (2014) et Sud (2016)

Bonjour RandoFloto ! Peux-tu te présenter aux lecteurs stp :

Bonjour à tous ! Alors je m’appelle Florian, j’ai 34 ans et je viens de la région Bourgogne de la ville de Dijon où je suis né et où je vis actuellement.

Passionné de randonnées, de photos, mais aussi de Badminton et d’escalade, 2 sports que je pratique en club.

Et pour la dernière petite info je suis diabétique type 1 (insulino dépendant) ce qui prouve que le diabète est compatible avec le sport.

Je vois sur ta page Facebook que tu pratiques très souvent la randonnée ! Peux-tu nous en parler ?

Oui effectivement j’ai une page Facebook où je partage et propose mes différents parcours.

J’ai la chance d’être dans une région avec des paysages divers et variés qui me permet de faire de la petite rando tranquille avec faibles dénivelées sur courte distance, comme de la longue randonnée plus physique. Ça peut aller de 5km à 40km sur la journée, a 5mn ou 2h de chez moi. On touche aussi le Jura et le Doubs, 2 départements riches en randonnées.

Et je participe avec des amis à diverses journées de randonnées organisées par les villes autours de chez moi. Dernièrement les 35km du brevet du randonneur de la ville de Chenôve et les 25km de la journée Départementale de la Randonnée organisée par la ville de Plombière les Dijon.

J’adore marcher dans le Val Suzon et dans la Vallée de l’ouche où il y’a de quoi s’amuser et découvrir notre belle région.

Concernant le GR20, à quelle période l’as-tu fait, et dans quel sens ?

Pour moi le GR20 s’est déroulé en 2 étapes et avec mon ami Jean-Baptiste. En septembre 2014 nous avons fait la partie Nord. Totale découverte de la rando en autonomie totale et avec un sac chargé entre 15 et 18kg.

Et cette année en septembre (2016) aussi et dans les mêmes conditions, où nous avons terminé la partie Sud. Nous sommes arrivés en avion à Bastia.

Quel type de matériel avais-tu avec toi ?

Pour le matériel, j’avais un sac de 70L chargé à 15kg hors eau.

J’avais une poche de 2L, une gourde d’1L, et une petite gourde de 600ml pour la nourriture. Côté habits, j’ai essayé de faire le plus léger possible. Un coupe vent, un pull polaire, un sweet manche longue, 2 tee-shirts, un pantalon, un pantalon-short, 2 paires de chaussettes, 2 caleçons.

Je portais la tente 2 places et mon sac de couchage. J’étais équipé de chaussures montantes et de bâtons.

Et comme nous voulions le faire en autonomie complète, nous avions des plats lyophilisés, des fruits secs ainsi que des barres de céréales.

Quelles sont tes impressions ?

– Impressions Positives :

Un grand WAHOUUUUU !!!!! Ça restera pour moi un énorme souvenir. Faire le GR20, ce n’est pas que marcher d’un point A à un point B. C’est avant tout pour moi un plaisir visuel et sensoriel que les photos ne peuvent montrer. C’est une aventure humaine immense, des rencontres exceptionnelles, et un défi personnel au quotidien.

Faut avoir du physique, mais surtout du mental. Et je peux vous garantir que physiquement, il y’a des étapes qui sont extrêmement dures pour le mental, mais une fois arrivé à un point de vue, à la fin d’une étape, à la rencontre de certaines personnes, on oublie toute la douleur et la fatigue de la journée. Et parfois quand on est au dessus d’un sommet, d’une crête, face à la montagne, on se sent petit.

– Impressions Négatives :

L’incivilité de certaines personnes. Mais c’est partout pareil.

Qu’as-tu préféré le plus à propos dans ton GR20 ?

En premier ??? Pouah pouah pouah…

Nous avons fait la rencontre de 2 personnes qui sont aujourd’hui devenu des amis. Notre écart d’âge, la distance entre nos 2 régions ne nous empêchent pas de rester en contact, et ils sont même venus passer quelques jours chez moi.

Sinon sur le GR20 j’en ai pris pleins les yeux sur : le cirque de la solitude, le lac de Nino, la brèche de capitello, le Monte Renoso, les aiguilles de Bavella …

Je n’arrive pas à me décider sur un seul coup de cœur.

Quel a été ton objet, ou ton astuce le / la plus importante pour toi ?

Mon appareil photo. Je ne pouvais pas envisager revenir sans immortaliser cette aventure et peut-être aussi ma ficelle est une astuce que j’ai trouvé pour coincer le linge mouillé sans qu’il ne s’envole 😉

Si c’était à refaire, que changerais-tu ?

Essayer de le faire avec un sac encore plus léger et d’une seule traite.

Un message à faire passer ?

A certains gardiens de refuge. S’il n’y avait pas de randonneurs, il n’y aurait pas besoin de refuge, certes on n’est pas Corse, mais si on vient faire le GR20 c’est qu’on aime la Corse et qu’on la respecte.

A certains randonneurs. Merci de respecter la nature, et de maintenir propre les refuges. On ne m’a pas élevé en laissant la merde derrière moi. Le respect c’est dans les 2 sens.

Quel conseil tu pourrais partager à nos lecteurs qui préparent leur GR20 ?

Le GR20 est sûrement la plus belle randonnée que vous ferez. Certes c’est la Corse il fait beau et chaud, mais le GR20 c’est aussi et surtout la montagne. La météo change vite, les nuits sont fraiches, et surtout trouver du plat sur le GR20, c’est un peu comme tomber sur un billet de 100€ en marchant dans la rue.

Le GR20 ça se prépare, il faut s’entrainer.

Envie de rajouter quelque chose ?

Juste une citation que j’ai trouvée un jour et qui m’a beaucoup plu :

« La vie c’est comme une randonnée. Rien ne sert d’aller le plus vite, le plus haut ou le plus loin si on oublie d’apprécier le paysage en chemin. »

Et pour suivre mon actualité :
Ma page facebook : www.facebook.com/Rando.Floto
Sur Instagram : www.instagram.com/randofloto

2 commentaires à propos de “Florian alias RandoFloto – GR20 Nord (2014) et Sud (2016)”

A vous de laisser un commentaire !