Eric, ancien militaire – randonnées régulières – Corse et GR20

Bonjour Eric ! Peux-tu te présenter aux lecteurs stp :

Eric, 41 ans, marié (à une Castirlaise), deux enfants.

Une grande passion pour les sports montagnes, alpinisme, randonnée, trail, vtt. J’ai vécu 5 ans en Haute Corse (Castirla, village de mon épouse) après avoir quitté l’armée dans laquelle j’ai servi 16 ans. Depuis 2 ans sur le continent pour des raisons professionnelles. Mais bientôt de retour en Corse !

Je vois sur Instagram que tu pratiques le trail, peux-tu nous en parler ? Une autre passion ?

J’ai découvert le trail en Corse ; ma première course à été la première édition de l’Omessinca en 2014. Puis le Tavignanu trail, le Restonica trail et beaucoup d’autres sur le continent comme le 80 km du Mont Blanc et depuis je n’arrête plus…

Autre passion : la montagne tout simplement et particulièrement la Muntagna Corsa.

As-tu déjà une expérience de la randonnée en itinérance ?

Non pas réellement, je sortais souvent en montagne mais à la journée.

Ton GR20 à toi ? Et quid de la préparation d’une sortie en randonnée ?

Je n’ai pas réellement effectué d’étapes, car vivant en Corse, je sortais très régulièrement en Montagne, quand mon emploi du temps me le permettait. Je partais souvent du Niolu, ou de la Restonica.

Je ne me suis jamais focalisé sur le GR20, je suis toujours parti du principe qu’il y avait tellement de belles choses à voir en Corse sans forcément passer par le GR20, mais j’étais toujours très content d’emprunter ce magnifique chemin de grande randonnée.

La sécurité a toujours été le maître mot de la préparation de mon sac.

Quel type de matériel tu emportes pour une sortie à la journée ou sur quelques jours ?

Tout d’abord un sac d’environ 35 litres de marque Salomon.

Au moins 2,5L d’eau, dans des gourdes, et toujours de quoi me changer. Une polaire et une veste pluie, même en été.

Pour les soirées, une polaire de type soffshell de marque The North Face. Des chaussures de montagne cramponable de marque Salewa Rapace gtx.

Sans tente, mais avec une bâche. Toujours un réchaud de type jetboil, de quoi me faire un café et des barres de céréales. Et un fond de sac sécu avec une pince Gerber, un garrot, un sifflet, des cyalumes (bâtons lumineux), de la paracorde et toujours un couteau.

Quelles sont tes impressions ?

J’adore ce pays… il est si sauvage, le terrain est très accidenté… il demande une certaine technicité, une bonne condition physique, et un grand respect.

Impressions Positives : 

La beauté de la Muntagna Corsa avec sa flore et sa faune, sa grande diversité de paysage.

Impressions Négatives : 

L’insouciance et l’inconscience des touristes, que j’ai très souvent rencontré en montagne ou sur le GR20 sous équipé (en claquettes ou en tongues).

Ou des familles en train de faire de l’alpinisme avec des enfants en bas âge.

Ton coup de cœur n°1 ?

Le Paglia Orba avec en face le Cap Tafunatu.

As-tu une astuce à partager ?

J’ai découvert une crème magique : NOK de chez Akileine ! Un produit miraculeux pour éviter les ampoules.

Si c’était à refaire, que changerais-tu ?

Rien…

Un message à faire passer ?

Je vais me répéter mais l’inconscience des personnes pensant que l’on peut aller à la montagne avec le même équipement qu’en allant à la plage.

Quel conseil tu pourrais partager à nos lecteurs qui préparent leur GR20 ?

Une préparation physique et un matériel adéquat.

La montagne se mérite et se respecte…

Envie de rajouter quelque chose ?

Merci à vous pour cet interview…

Merci à toi Eric ! En te souhaitant un rapide retour en Corse 🙂

Une réponse à “Eric, ancien militaire – randonnées régulières – Corse et GR20”

  1. Bonjour,

    J’ai l’intention d’aller faire de la randonnée en Corse avec des amis le printemps prochain. Nous avons l’habitude de marcher et de courir, c’est déjà ça!

    J’adore marcher avec mes chiens mais je n’ai pas prévu de les emmener là-bas cette fois-ci. Je vois une photo de votre beauceron et je voulais vous demander si c’était possible d’envisager ce genre de randonnée avec un chien..

    Peut-on faire le GR20 avec un beauceron ? Je pense aux risques de chute dans les ravins.. ça me semble risqué ; j’aimerais avoir votre impression.

    Merci pour vos conseils bien utiles pour notre prochaine aventure.

A vous de laisser un commentaire !