Cyril de la région Rhône-Alpes : GR20 en juin 2018

Bonjour Cyril, peux-tu te présenter stp ?

Salut à tous !

Je me présente, Cyril, 29 ans, ingénieur en systèmes d’information de profession. Je suis originaire de la région Rhône-Alpes de laquelle je ne me suis jamais vraiment éloigné afin de rester proche de la montagne (Annecy, Grenoble, Lyon).

Sur le toit de la Corse...Cyril & Marie
Sur le toit de la Corse…Cyril & Marie

En effet je suis un fan de montagne sous toutes ses formes, au début l’attrait était principalement le ski alpin, puis ces dernières années la randonnée, l’alpinisme, l’escalade et récemment le ski de rando ont complété celui-ci. Egalement passionné de photos je profite de ces sorties pour sortir un maximum d’images. Instagram : @ciwol_photography

Donc déjà expérimenté en randonnée ?

Oui ! Souvent à la journée le week-end, ou sur plusieurs jours quand mon emploi du temps me le permet et en fonction de la course. La plupart du temps je pars pour une journée de marche (6-8h), mais pour certains sommets, il est nécessaire de passer une nuit en refuge pour couper la course en deux, ou simplement profiter un plus de la montagne.

J’apprécie les randonnées avec un peu de dénivelé (1000-1500 D+ en moyenne), le plaisir étant le point de vue à l’arrivée !

La plupart de mes itinéraires se trouvent dans la région autour de laquelle je réside (Lyon) à savoir les montagnes les plus proches sont le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, l’Oisans, le Beaufortin, le Jura, les Ecrins …

La difficulté principale est souvent le dénivelé, le chemin étant souvent bien tracé. Parfois sur des parcours orienté alpinisme, il se peut que l’on doive traverser des arrêtes ou glaciers, ce qui requiert un peu de technique et de matériel adapté.

Peux-tu nous en conseiller certaines ?

Par massif :

  • Belledonne : la croix de Belledonne, magnifique, plusieurs lacs et vue panoramique au sommet, un must !
  • Vercors : le Moucherotte, simple, accessible, belle vue sur Grenoble.
  • Chartreuse : Chamechaude, le sommet, assez simple, belle vue.
  • Jura : Crêtes du Jura (crêt de la neige, croix des couloirs, …) accessible, très belle vue sur le Mont Blanc et Genève.
  • Chablais : la Dent d’Oche : des bouquetins, très beau panoramique sur le lac Lément.
FRA LI MONTI - Marie & Cyril
FRA LI MONTI – Marie & Cyril

Quid de ton GR20 ? A quelle période et quel itinéraire ?

Je l’ai fait sur la période du 16 au 26 Juin, avec ma copine, dans le sens Nord-Sud, en intégralité (Calenzana-Conca).

Marie et Cyril sur le GR20
Marie et Cyril sur le GR20

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

L’objectif premier était de passer des vacances sportives, et de réaliser une expérience assez unique (challenge réussi !) à la fois de par son engagement, on part quand même pour 10-15 jours en oubliant un peu le confort du quotidien, et pour moi il est important que je déconnecte de temps en temps.

J’avais aussi envie de découvrir la Corse que je ne connaissais pas du tout. Plusieurs collègues m’avaient déjà beaucoup parlé de ce fameux GR20. J’avais donc envie de faire ce GR depuis un moment, et il se trouva que ma copine aussi, et nous avons eu des vacances en commun, nous nous sommes donc lancés !

La préparation physique n’était pas extrême vu que je fais des randonnées assez régulièrement, et cours de temps en temps aussi. J’ai appuyé la course et les randos les quelques semaines avant de partir pour former un peu mon corps à un effort régulier. Course d’une heure 2/3 fois par semaine, et rando le week-end.

Quel matériel avais-tu emporté ?

La question du matériel est ce qui nous a fait le plus fait réfléchir. J’ai déjà une certaine expérience de la randonnée, mais nous avons beaucoup regardé les forums, Facebook et autres sites afin de nous préparer au mieux. L’objectif était clair : partir le plus léger possible, en n’oubliant rien de vital.

J’étais donc équipé comme suit :

  • Sac : 35L, 1 poche à eau de 2L, 1 rain cover.
  • Habits : 3 caleçons / chaussettes, 3 T-shirt (2 respirant, 1 coton), 1 pull, 1 short, 1 jogging, 1 doudoune, 1 gore-tex, 1 buff.
  • Accessoires : 1 appareil photo, 1 batterie, une frontale, trousse pharmacie / hygiène. 1 corde de 30m, bâtons de marche, crème solaire
  • Sac de couchage: confort -5°C
  • Chaussures 1 paire de trail + crampons et 1 paire de tongs
Préparation du sac pour le GR20
Préparation du sac pour le GR20

Nous avions prévu de nous ravitailler aux refuges donc pas de réchaud / popote. Dans le doute et par mesure de sécurité j’avais prévu 1 repas chacun lyophilisé, qui au final nous a bien été utile vu que le gardien du premier refuge avait démissionné deux jours avant notre arrivée !

Nous avions emmené une bonne quantité de barres de céréales / gel énergétique / pâte d’amande (assez chers en refuges).

En cette période, il devait rester de la neige par endroit. Comment ça s’est déroulé ?

Oui, cette année a été assez chargée en neige, il restait encore de bonnes quantités sur les fameuses étapes 4 et 7, où l’on atteint presque 3000 mètres pour la 4e. En suivants les divers blogs et groupe Facebook, nous avons pris la décision d’emporter une corde de 30m et des crampons.

selfie-sur-la-neige-gr20
Selfie d’été, névés ! 🙂

La montée lors de l’étape 4 et 7 sans problème avec les crampons + encordés. Par contre, les névés sur l’arrête de l’étape 4, très dangereux avec de bons trous ouverts, nous ont laissé une assez mauvaise impression. Les risques de chute et de glissades étaient très importants à ce niveau, et un peu moindre mais bien présents sur l’étape 7 aussi, au-dessus des lacs. Lors de l’étape 4 nous avons tenté le sommet du mont Cinto et avons préféré faire demi-tour pas loin du sommet devant un névé bien moche, bien que certaines personnes passaient, certains glissaient, et le trou n’était pas loin, nous avons préféré nous abstenir, c’est aussi ça la montagne !

Se sécuriser à la corde - GR20
Se sécuriser à la corde – GR20

Tes impressions… positives :

Il y a un très bon esprit sur les chemins entre les randonneurs, c’est très appréciable et on finit toujours par retrouver des petits groupes de personnes avec qui continuer l’aventure.

Les paysages sont magnifiques et différents chaque jour, c’est super.

Corse - Photo @ciwol_photography
Corse – Photo @ciwol_photography

J’ai beaucoup aimé les bergeries également qui méritent à être plus reconnues selon moi.

Des impressions négatives ?

Très peu d’impressions négatives, si ce n’est le caractère des Corses, qui surprend vraiment les premiers jours. On a l’impression de se faire littéralement agresser à chaque fois que l’on adresse la parole à l’un d’entre eux. On finit par s’y faire, et au bout de quelques minutes ils finissent pas devenir (un peu plus) gentils ! Je me souviens m’être fait accueillir dans une bergerie par un simple et violent « BATONS ! ». Apparemment pour signifier qu’il valait mieux les laisser dehors !

Mais sinon une fois que l’addition est payée, tout va pour le mieux et on a même droit à des mots gentils 🙂

Ton plus gros coup de cœur ?

Le lever de soleil sur les Aiguilles de Bavella, ce matin-là nous sommes partis du refuge vers 4h du matin à la frontale pour observer le lever de soleil, c’était magnifique !

Partir à la frontale ! GR20
Partir à la frontale ! GR20

Une remarque ou un message à faire passer ?

Plus un message à faire passer à tous ceux qui prévoient de faire le parcours, il est quand même important de connaitre un minimum le milieu de la montagne (surtout ses risques) afin de pouvoir s’équiper, et anticiper les problèmes. Nous avons vu beaucoup de personnes trop chargées, ou simplement ignorant les signes météorologiques alarmants. Quand il y a un risque d’orage, on ne se lance pas sur une nouvelle longue étape, il est très dangereux de passer sur des crêtes lorsqu’un orage est proche (risque de foudre !).

Nous avons vu plusieurs personnes parties (bien) trop tard, arriver au refuge en mauvais état, les genoux bien abîmés par les chutes, et en hypothermie pour certains (manque d’équipement et d’attention à la météo). Ou voir des personnes s’engager sur certains névés à risque, pour rappel passer à travers est vraiment une chose que l’on ne souhaite pas. Après chacun fait ce qu’il veut et reste juge de ses capacités, mais c’est plus sympa de finir le GR20, entier.

On a vu plusieurs personnes abandonner, par manque de connaissance, matériel ou simplement d’entrainement. C’est dommage !

Tes étapes et refuges préférés ?

Dans mes étapes préférées, je place en premier celles du Nord, on passe par des cols et sommets magnifiques. Et celle où l’on passe par les Aiguilles de Bavella.

Pour les refuges, nous avons fait presque autant de bergeries que de refuges du PNRC, et de loin les bergeries sont ma préférence. On y trouve souvent des douches chaudes (le luxe !), un bon accueil, et souvent des produits des bergeries (fromages, charcuterie, …).

Des astuces à partager ?

Les principaux problèmes que l’on rencontre lors de grandes randonnées, sont les ampoules, crampes ou tendinites.

Il est donc important de prévoir de quoi prévenir et guérir ces maux. Pour ma part j’ai toujours un rouleau de « strap » , dès que je sens un échauffement sur le pied je mets un bout de strap pour limiter le frottement, je n’ai quasiment plus d’ampoules comme ça, c’est super facile et pratique !

cyril-gr20-montée
En montée… ça chauffe les cuisses !

Pour les crampes et tendinites, il n’y a pas 40 solutions, il faut se forcer à boire beaucoup, beaucoup ! Au moins 2L par étapes (oui ça fait plus de 4L quand on double sur la journée !). Et si jamais une tendinite pointe quand même le bout de son nez, avoir des anti-inflammatoire peut sauver la vie, ou même pour une entorse légère. Ce fut mon cas pour une tendinite et légères entorses pour nous deux. Ne pas négliger les étirements le soir pour éviter courbatures et crampes le lendemain.

Étirements en fin d'étape GR20
Étirements en fin d’étape GR20

Sinon je suis content d’avoir réussi à partir le plus light possible, sac d’une 10aine de kilos, et chaussures légères. On a bien vu la différence quand on doublait tous ceux qui étaient surchargés !

D’autres conseils pour ceux qui préparent le GR20 ?

Partez léger !

Comme derniers conseils je peux ajouter de prévoir au planning quelques jours en plus au cas où la météo vous ralentirait, dans la partie Sud nous n’avons pas pu avancer exactement comme nous le voulions dû aux orages de chaleur qui arrivaient en début d’après-midi. Et au pire ces quelques jours vous permettront de profiter des plages corses, ce que nous avons fait.

Bocca d'Usciolu - Corse - GR20
Bocca d’Usciolu – Corse – GR20

Louer un scooter est vraiment une super idée pour voir la côté, je le conseille vraiment à tout le monde !

Si tu envisageais de le refaire, changerais-tu quelque chose ?

Je ne changerai pas grand-chose si je devais le refaire, je pense avoir vraiment optimisé beaucoup de choses. Peut-être me passer de ma corde de 30m qui pesait un peu plus d’un kilo, et prenait pas mal de place dans le sac. Mais elle nous a bien rassurés sur les passages engagés.

Envie de rajouter quelque chose ?

Allez en Corse, c’est magnifique !

Cyril et Marie - Trek en Corse - GR20
Cyril et Marie – Trek en Corse – GR20

Merci beaucoup Cyril pour tous tes conseils. Effectivement, la montagne réserve bien des dangers, quelque soit la saison : il ne faut pas les prendre à la légère ! A ce sujet, n’hésitez pas à consulter l’article Numéros utiles & Sécurité, accessible via l’onglet Infos utiles sur le blog.

Merci Cyril, et bonnes randonnées à tous !

A vous de laisser un commentaire !