Charline de Thônes en Haute-Savoie – GR20 en solo – fin juin 2018

Bonjour Charline, peux-tu te présenter ?

Bonjour à tous, je m’appelle Charline, j’ai 33 ans. Je vis à Thônes en Haute-Savoie et je travaille dans une banque à Annecy.

Charline de Thônes en Haute-Savoie - GR20 - Corse
Charline de Thônes en Haute-Savoie – GR20 – Corse

Je pratique le trail, la randonnée et du snowboard l’hiver. J’ai la chance de bénéficier d’un superbe terrain de jeu pour tous les sports de montagne.

Déjà expérimentée de la randonnée ?

Originaire du nord-Isère, j’ai toujours été passionnée de montagne été comme hiver, chaque année avec mes parents nous partions en vacances dans un chalet d’alpage dans le Queyras.

J’ai donc une expérience de la montagne, principalement à la journée près de chez moi mais j’ai aussi fait des séjours en itinérance (tour de la Vanoise, du Queyras et du Beaufortain en partie).

Peux-tu nous conseiller quelques randonnées à faire par chez toi ?

Dans ma région, il y a de quoi faire et ce serait trop difficile de n’en choisir qu’une !

Il y a l’incontournable Tournette à 2351m, LA montagne annécienne, avec une vue imprenable sur le lac et le Mont Blanc. Elle est accessible par le chalet de l’Aulp (coté Annecy) mais je préfère y monter par Thônes car beaucoup moins de monde et idéal pour voir des bouquetins !

Ensuite dans les Aravis, de très beaux sommets sont accessibles à partir du Lac des Confins à la Clusaz (Trou de la Mouche, Combe de Tardevant …)

Du coté de Chamonix, il y a aussi de magnifiques coins que j’ai adorés, le lac Cornu et les Lacs Noirs dans le Massif des Aiguilles Rouges. Mais ma préférée reste la Jonction qui nous emmène au pied des glaciers des Bossons et de Taconnaz qui est la voie historique du Mont Blanc.

Ce sont principalement des randonnées à fort dénivelé (+1000m) mais qui en valent vraiment la peine. Je conseille de partir tôt afin de profiter au maximum des lumières matinales.

Quid de ton GR20 ? Quelle période, quel itinéraire ? Seule ?

Je suis partie seule du 26 juin au 8 juillet soit en 13 jours du Nord au Sud de Calenzana à Conca.

Quel était le contexte de vouloir faire le GR20 ? Une préparation spécifique ?

J’ai pris mes billets d’avion en janvier 2018. J’ai eu une envie et un besoin de me lancer un défi personnel à la fois sportif et mental, me prouver que j’étais capable de réaliser quelque chose et me retrouver avec moi-même. Je n’étais jamais partie seule auparavant. J’avais envie de découvrir autre chose que les Alpes et le GR20 de part sa réputation de randonnée la plus difficile d’Europe me semblait le défi idéal.

Le choix des dates était très simple pour moi. Depuis mes 30 ans, c’est devenu un rituel de partir la dernière semaine de juin, je suis née le 29 juin et j’ai décidé que je passerai chacun de mes prochains anniversaires en montagne. J’ai donc fait mes 30 ans en Vanoise, 31 dans le Queyras, 32 dans le Beaufortin et cette année je fêterai mes 33 en Corse, sur le GR20.

Concernant la préparation physique, j’avais déjà couru quelques trails avant de partir, j’avais plutôt une bonne condition. J’avais aussi fait une randonnée d’une journée une semaine avant de partir avec mon sac rempli pour m’y réhabituer.

Justement, quel matériel avais-tu avec emporté ?

Etant seule, je ne suis pas partie en autonomie, je mangeais aux refuges les soirs et j’achetais au fur et à mesure afin de conserver un sac « léger ». Il pesait 9,2 kg sans l’eau, 12 avec.

Concernant mon matériel, je suis partie avec un sac Osprey de 36L (j’avoue 36L ce n’est pas beaucoup… le matin c’était un peu Tétris pour tout faire rentrer !!) mais je me suis dit qu’avec ce litrage, je ne prendrais que l’essentiel !

préparation sac gr20 Corse
Matériel et sac – GR20

Ensuite une tente light, un duvet confort 0° (l’idéal je pense), un matelas, une poche à eau 2L + une flaque souple 500ml au cas ou, des affaires de toilettes et pharmacie, une Gore-Tex, short + tee-shirt pour la journée et legging + doudoune pour le soir et tongs indispensables, ne serait-ce que pour la douche, une serviette microfibre, quelques fruits secs pour le grignotage du matin, un chargeur et des bâtons.

Pour les chaussures, j’avais des baskets Akasha de La Sportiva, je cours avec depuis 2 ans et je savais que je n’aurais pas de surprises avec, ni d’ampoules ou autres douleurs. Je n’aime pas marcher avec des chaussures de randonnée mais ça c’est plutôt un choix personnel, je préfère avoir quelque chose de léger et souple aux pieds.

Encore des névés sur le parcours ?

Avant de partir, j’étais assez stressée par ce que je lisais sur internet sur l’étape 4 et 7. Il restait un bon névé entre Manganu et Petra Piana que j’aurais pu éviter si j’avais suivi les traces du Restonica Trail qui passait par là le weekend suivant. J’avoue de ne pas avoir été très rassurée, surtout que les autres randonneurs chaussaient les crampons et que je n’en avais pas. Finalement en faisait attention et en ne regardant pas en bas c’est passé !!

Tes impressions positives ?

Mes impressions sont plus que positives. J’ai adoré la diversité des paysages, aucune étape ne se ressemble. Les lumières du matin, les couchers de soleil … J’ai eu de la chance d’avoir eu 13 jours de soleil, seulement un orage à Ascu en fin d’après midi.

Refuge de Prati au matin
J’ai adoré la diversité des
paysages, aucune étape ne se ressemble. Les lumières du matin …

Du négatif ?

Il n’y en a pas vraiment, hormis peut-être la vétusté de certains refuges qui mériteraient un petit coup de neuf.

Ton plus gros coup de cœur ?

Hormis le cadre exceptionnel, ce que je retiens, ce sont les rencontres que j’ai pu faire sur le GR. En partant seule, je savais que je rencontrerais du monde mais au final j’ai pu lier des amitiés avec de formidables personnes.

groupe-de-copines-gr20-corse
Nous avons formé un petit groupe avec qui finalement j’ai commencé et fini le GR

Nous avons formé un petit groupe avec qui finalement j’ai commencé et fini le GR.

Une belle équipe - Lac de Nino
Une belle équipe 🙂 – Lac de Nino

Ton étape et ton refuge préférés ?

Mon coup de cœur a été l’étape 4 (Ascu / Tighjettu).

Étape coup de cœur - Charline
Étape coup de cœur – Charline

Malheureusement je n’ai pas pu monter au sommet du Monte Cintu car de la pluie était annoncée dans l’après-midi mais la pointe des éboulis est grandiose avec une vue à 360°. On retrouve vraiment une ambiance haute montagne sur cette étape technique.

On retrouve vraiment une ambiance haute montagne sur cette étape technique.
On retrouve vraiment une ambiance haute montagne sur cette étape technique.

Je l’ai aussi réalisé le jour de mon anniversaire, et c’était chouette d’être presque sur le toit de la Corse pour mes 33 ans. Le soir au refuge j’ai même eu droit à une bougie et un petit gâteau qui m’avait été préparé par mes 2 amies Jéromine et Eléonore rencontrées à l’aéroport de Bastia.

Je garde aussi un super souvenir de 1er refuge (Ortu) avec un super accueil de Tchétché et Manu (gardien du parc, car plus de gardienne à cette époque).

As-tu une astuce à partager ?

Je conseille de partir avec des chaussures déjà testées mais en bon état ! Même si j’étais sure du confort des miennes, elles étaient déjà un peu usées et n’ont pas résisté très longtemps aux terrains escarpés corses. Heureusement j’en avais une autre paire chez moi que j’ai pu me faire envoyer à Vizzavona ! Il faut bien quelques petites péripéties …

Un sac léger est aussi primordial. Si 10kg paraissent légers au début, au bout de 10 jours on a l’impression que le sac pèse de plus en plus lourd !

Autre chose, j’avais pris un savon d’Alep pour le corps, les cheveux et le linge tout ça pour une économie de poids. Alors c’est sûr que c’est très pratique sauf qu’au bout de 3 jours je n’en pouvais plus de cette odeur !!! Rien ne m’a fait plus plaisir que la douche chaude avec du shampoing à Vizzavona.

D’autres conseils pour les lecteurs qui préparent le GR20 ?

En faisant le GR en 13 jours (je n’ai doublé que 3 étapes), j’ai vraiment profité de chaque étape et des paysages. J’ai pris le temps de me baigner dans les bassins plusieurs fois et d’arriver tôt au refuge pour me reposer, planter ma tente et faire ma lessive.

J’ai pris le temps de me baigner dans les bassins plusieurs fois
« J’ai pris le temps de me baigner dans les bassins plusieurs fois… »

Au départ, je souhaitais le faire sur 10 jours, et puis grâce aux rencontres que j’ai faite et au petit groupe formé, nous avons fini tous ensemble, je ne regrette vraiment pas d’avoir rallongé mon séjour.

gr20-paysages-variés-charline
Je ne regrette vraiment pas d’avoir
rallongé mon séjour…

J’ai aussi apprécié d’avoir fait le Nord en premier, j’avoue que je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi technique. Et finir par les aiguilles de Bavella étaient juste splendide.

Si tu envisageais de refaire le GR20, changerais-tu quelque chose ?

Si je devais repartir, je garderais le sens Nord/Sud mais peut être en version trail/light sur 6 ou 7 jours. J’irais plus pour le côté sportif.

Envie de rajouter quelque chose ?

Pour les filles qui hésitent à partir seule : ALLEZ-Y, FONCEZ !!! Vous ne serez rarement seule sur le GR !

Arrivée du GR20 à Conca
Arrivée du GR20 à Conca

Vous pouvez retrouver d’autres photos sur mon Instagram @charlinep74

Un grand merci Charline ! Effectivement, partir seul(e) sur le GR20 est le meilleur moyen de faire des connaissances et de très belles rencontres ! Bon nombre sont les randonneurs à partir seul…. ils ne le sont plus du tout à l’arrivée 😉

A vous de laisser un commentaire !